Dernières Infos

Taïwan : trois marins emprisonnés pour le tir accidentel d'un missile vers la Chine

AFP
01/10/2017

Trois membres de la marine taïwanaise ont été condamnés à des peines allant jusqu'à deux ans de prison pour leur responsabilité dans le tir en 2016, par erreur, d'un missile vers la Chine qui avait fait un mort.

Cet incident était survenu alors que les relations entre l'île et Pékin étaient en train de se détériorer, après l'arrivée au pouvoir de la présidente Tsai Ing-wen, issue d'un parti aux positions traditionnellement indépendantistes.

Le Hsiung-feng III, un missile développé à Taïwan d'une portée de 300 kilomètres, avait volé sur à peu près 75 kilomètres le 1er juillet 2016 avant de toucher un bateau de pêche au large de Penghu, archipel contrôlé par Taïwan dans le détroit de Formose. Le capitaine du chalutier de 60 tonnes avait été tué et trois autres membres d'équipage blessés.

L'officier de marine Kao Chia-chun, qui avait accidentellement tiré le missile, a été condamné à 18 mois de prison, a annoncé dans un communiqué le tribunal de district de Kaoshiung, dans le sud de l'île. Ses supérieurs hiérarchiques, le premier maître Chen Ming-hsiu et le lieutenant Hsu Po-wei, responsable des armements ont respectivement écopé de peines de deux ans et de 14 mois.

"Les négligences des prévenus ont entraîné la mort d'une personne et la perte d'un missile coûteux, créant un préjudice énorme pour le pays", peut-on lire dans le communiqué.

M. Chen a reçu la peine la plus sévère, notamment pour ne pas avoir remplacé la "position de combat" du missile par la "position d'entraînement" et pour ne pas avoir retiré le connecteur avant de quitter le poste de commande. C'est ce qui a permis à M. Kao d'opérer seul le missile. La famille du défunt a reçu 34,8 millions de nouveaux dollars taïwanais (971.000 euros) du gouvernement.

La Chine continentale est considérée comme la principale menace pour la souveraineté de Taïwan, une île que Pékin continue de considérer comme partie intégrante de son territoire. Le ministère taïwanais de la Défense chiffre à 1.500 le nombre de missiles chinois pointés sur l'île.

En 1995 et 1996, les militaires chinois avaient tiré des missiles balistiques dans les eaux au large de Taïwan, afin de tenter d'intimider les électeurs à la veille de la première présidentielle démocratique.

Lire aussi à la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.