Rechercher
Rechercher

À La Une - Marché de l'art

La Beirut Art Fair devenue un véritable écosystème

Une œuvre de la peintre libanaise Tagreed Darghouth, prêtée le temps de la BAF par Basel Dalloul

« D’années en années, on a le sentiment que la Beirut Art Fair (BAF) s’améliore », assurait un badaud, apparemment fidèle, alors que la BAF et sa petite sœur, la Beirut Design Fair (BDF), consacrée au design, refermaient leurs portes, ce dimanche 24 septembre. « Cette année, en particulier, la qualité des prestations m’a impressionné : un parcours simplifié, une impressionnante exposition d’art contemporain arabe [Ourouba, NDLR] et l’adjonction d’un nouvel espace dédié au design : la BAF monte clairement en grade », ajoute-t-il.

Avec plus de 28 250 visiteurs (soit 21 % de fréquentation en plus qu'en 2016) le bilan est donc positif pour cette 8e édition de la BAF. « Beaucoup de visiteurs internationaux, des directeurs de musées, toute l'équipe de Christie's Londres et Dubaï... », énumère l'organisatrice, Laure d'Hauteville, la voix éraillée de fatigue. « C'était vraiment un public international. »

 

Lire la suite sur le site du Commerce du Levant.


« D’années en années, on a le sentiment que la Beirut Art Fair (BAF) s’améliore », assurait un badaud, apparemment fidèle, alors que la BAF et sa petite sœur, la Beirut Design Fair (BDF), consacrée au design, refermaient leurs portes, ce dimanche 24 septembre. « Cette année, en particulier, la qualité des prestations m’a impressionné : un parcours simplifié, une...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut