X

Scan TV

Quand je serai grand, je veux être roi de beauté...

Scan TV
16/09/2017

Ils sont jeunes, ont en moyenne la vingtaine, et ils sont... beaux. Des apollons aux corps sculptés durant des heures interminables d'exercices intensifs, boostés par un régime alimentaire sur mesure. Leurs visages aux angles saillants et leurs peaux mates bronzées et bien rasées semblent sortir tout droit des magazines de mode. Ces jeunes hommes sont tous des concurrents bien détermines à gagner. Mais gagner quoi? Le titre de Mister Lebanon : l'homme le plus beau du Liban. Quel intérêt semble avoir ce genre d'émission encore aujourd'hui ? Quel genre de téléspectateurs s'intéresse à ce genre de soirée, qui, contrairement à sa version féminine, ne comporte aucun suspense.

Mister Lebanon est-il le rêve de ce jeune garçon qui, évidemment, n'a jamais osé l'avouer en classe ? Si c'est le cas, il a bien fait de se taire. Une décision plus que sage dans un contexte social encore majoritairement crétin, et qui associe inévitablement beauté masculine recherchée et produits de beauté à une homosexualité certaine, avec, à la clé, harcèlement et moqueries incessantes. Sauf que pendant l'émission, plus personne n'aura envie de réfléchir sur l'état des mentalités au Liban. Et pour cause : Haïfa Wehbé elle-même se chargera de divertir et de déconcentrer invités et téléspectateurs, ainsi que jury et concurrents, avec ses courbes enivrantes. Jusqu'à ce que Mister Lebanon 2016, et par ailleurs Mister International, Paul Iskandar, remette le trophée à l'heureux élu pour l'année 2017, Michael Khoury. Ce Libano-Canadien de 23 ans espérera sûrement que le nouveau titre lui sert de tremplin à une étape plus glorieuse dans le monde professionnel. C'est ainsi que d'autres anciens reines et rois de beauté ont pu se faire une place dans le monde artistique et médiatique en tant qu'acteurs, animateurs d'émissions télévisées, et même chanteurs, au grand dam des jeunes diplômé(e)s de théâtre, de conservatoires musicaux et de journalisme, qui ont préféré tabler sur leurs compétences académiques et artistiques, et des années ingrates de fatigue, d'entraînement et d'apprentissage.

Si une large tranche du public n'est pas intéressée par ce genre d'événement, les passionnés par ce genre de concours semblent être de plus en plus nombreux. Ceci dit, mis à part la partie réservée aux questions posées aux jeunes Adonis, un véritable fiasco et une occasion de bien se marrer, d'oublier quelques minutes tous les marasmes dans lesquels les Libanais sont embourbés, la cérémonie ne comporte en elle-même aucun intérêt spécifique. Sauf peut-être que la visibilité qui leur est offerte pourrait changer le destin des candidats du jour au lendemain. Elle pourrait leur permettre en effet de court-circuiter le chemin classique de la popularité : un long parcours laborieux et rarement couronné de succès. Les concours de beauté masculins sont une façon sûre pour certains d'atteindre les sphères de la célébrité sans forcément décrocher le titre en soi. Un titre, il faut le rappeler, qui ne confère à son détenteur aucun rôle substantiel au plan national, contrairement à celui de Miss Lebanon.

Samedi sur la MTV à 21h45.

 

À la une

Retour à la page "Scan TV"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué