X

Auto

Un hommage à l’histoire de l’automobile au Liban

Classic Car Show 2017
16/09/2017

Events Production organise la 3e édition du Classic Car Show dans les souks de Beyrouth. Le lancement s'est déroulé à l'occasion d'un cocktail d'inauguration en présence de plus de 1 000 invités. Et, placée sous le haut patronage du Premier ministre Saad Hariri, cette exposition se poursuit jusqu'à demain dimanche.
Propriétaires, collectionneurs, passionnés, jeunes et moins jeunes se sont précipités à ce grand rassemblement organisé en hommage à l'histoire de l'automobile au Liban, avec le soutien de la FIVA (Fédération internationale des véhicules anciens), présidée par Rony Karam, et de l'AIA (Association des importateurs automobiles au Liban).
L'exposition regroupe plus de 60 voitures classiques et neuves, mettant l'accent sur l'histoire de l'industrie automobile au Liban ainsi que le parcours des familles pionnières dans l'importation de voitures dans la région depuis le début du siècle dernier. Une rétrospective de photos et de textes de l'époque, mis en valeur par l'exposition des anciens et nouveaux modèles de chaque marque, relatent l'évolution de l'automobile. Le casting est intéressant : Bassoul et Heneiné (Rolls-Royce Silver Wraith DHC 1949 et la Wraith 2017) ; Centradis (Citroën DS 1975, la New DS5 2017), F.A. Kettaneh (la Audi UR-Quattro 1985 et la Audi S5 2017, mais aussi la Volkswagen Beetle 1955 et la Tiguan 2017) ;
Impex (la Chevrolet Camaro 350SS 1972 et la 650HO Camaro ZL1) ; Porsche Centre Lebanon (la 911 Carrera 2.7 1974 et la 911 Carrera 2017) ; Rymco (la Datsun 240Z 1972 et la Nissan 370Z 2017) ; Saad & Trad (la Bentley R Type 1953 et la Bentley Continental GT, mais également la Jaguar Mark V 1950 et la Jaguar XF 2017) ; Tewtel Group of Companies (la Ford Mustang 1966 et la Ford Mustang 2017, le Land Rover Series II Daisy 1958 et le Range Rover 2017) et enfin Sidia (la Peugeot 202 berline 1938 et la Peugeot 3008 de 2017). En outre, un stand T.Gargour & Fils, grâce à l'agencement d'images exposées, relate l'histoire de la famille depuis le début des années 50.

Thèmes et marques
La famille Corm, propriétaire de la première usine d'assemblage Ford au Liban, ayant rapatrié la voiture de Charles Corm du musée de St Louis aux États-Unis, a exposé la Ford
Model T (Touring) 1923. Cette voiture unique, « la voiture la plus influente du XXe siècle », produite grâce à la méthode d'assemblage de Henry Ford, a été dévoilée lors de la cérémonie d'ouverture avec une série de photos et de textes et un aperçu des diverses branches au Proche-Orient. De plus, un modèle représentant une station-service Hypco datant de 1965 a été réalisé afin d'attirer l'attention sur l'histoire de la famille Bassatné.
À cette occasion, Events Production a bien fait les choses en choisissant de travailler par thème et par grandes marques. Des véhicules qui ont marqué leur époque ont été également mis à l'honneur, comme la Bentley Sports Saloon 1935, la Fiat 750 Abarth Zagato de 1959, une Ferrari Dino 1974, une Porsche Speedster 1957, la Volvo P1800S 1969, la Alfa Romeo Giulietta SS Alloy Low Nose, etc. Un kaléidoscope de véhicules allant du début du siècle dernier jusqu'à nos jours s'offrait au spectateur, mélange finalement très homogène de styles très différents, entre voitures rares, luxueuses, sportives ou discontinued, telles que la Austin Healey 3000 MK III 1965, une Messerschmitt KR200 Kabrio 1959, une Lanchester 4 Doors 1921, une Alvis 12/50 TJ Tourer 1931 ou une Amphicar 1962...
Un hommage a également été rendu à Charbel Habib et à son copilote (première équipe mixte libano-arabe), qui ont remporté la médaille d'or dans la course mythique des voitures classiques, la Peking to Paris Motor Challenge, avec une Porsche 356C (1964).
Quant à Néda Ziadé et Roula Douaidy, cofondatrices d'Events
Production, elle ont précisé à L'Orient-Le Jour que si le Classic Car Show de 2013 avait accueilli environ 70 000 visiteurs, « l'édition de cette année est encore plus sensationnelle, grâce au choix des voitures et l'afflux de visiteurs. Cette exposition, c'est avant tout le rendez-vous incontournable de tous les passionnés d'automobile et de l'histoire du Liban ».

À la une

Retour à la page "Auto"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Guerre du Yémen : ce qu’en dit un houthi de passage au Liban...

Un peu plus de Médéa AZOURI

Visconti et les lahem baajine

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué