X

À La Une

Des archéologues pensent avoir trouvé le site de naissance de l'apôtre Pierre

Israël

Les chercheurs israéliens et américains prétendent avoir mis à jour l'ancienne localité romaine de Julias, construite vers l'an 30 sur les ruines de Bethsaïde, le village de pêcheurs sur les bords du lac de Tibériade.

OLJ/AFP
07/08/2017

Des archéologues israéliens et américains pensent avoir trouvé le site de naissance ou de résidence de Pierre et de deux autres apôtres compagnons de Jésus sur les bords du lac de Tibériade, dans le nord d'Israël, a indiqué lundi l'un d'eux à l'AFP.

Mordehaï Aviam, du Kinneret College, Institut universitaire du lac de Tibériade, pense que les deux campagnes de fouilles qu'il vient d'achever avec des collègues américains ont permis de découvrir le site de l'ancienne localité romaine de Julias.

Or celle-ci, selon l'historien romain Flavius Josèphe, a été construite vers l'an 30 sur les ruines de Bethsaïde, un village de pêcheurs sur les bords du lac de Tibériade où, selon les Evangiles, Pierre, son frère André et Philippe, trois des douze apôtres, sont nés ou vivaient.

Les archéologues ont cherché de longue date à localiser l'ancienne Julias, envisageant principalement trois sites différents. L'un de ces sites, le seul fouillé jusqu'alors, avait bien été identifié comme un "candidat valable", rapporte Mordehaï Aviam. Mais il est à présent remis en cause par les fouilles menées jusqu'à la semaine dernière, à quelques kilomètres de là, sur un des deux sites non explorés, ajoute-t-il.

Les archéologues ont atteint le niveau de la période romaine. "Nous avons mis au jour des fragments de poterie, des pièces de monnaie, ainsi que les vestiges d'un bain public, ce qui tend à prouver qu'il ne s'agissait pas d'un petit village, mais d'une localité pouvant correspondre à Julias", dit-il. "Sur la base de ces découvertes, nous pensons que ce site a de fortes chances d'être situé à l'emplacement de Bethsaïde", a-t-il ajouté.

Le site fouillé, non loin de l'endroit où débouche le fleuve Jourdain, se trouve à quelques centaines de mètres du lac de Tibériade, a constaté un photographe de l'AFP. Mais le niveau du plan d'eau était beaucoup plus élevé à l'époque.

Mordehaï Aviam a exprimé l'espoir que de nouvelles fouilles permettent de remonter dans le temps et d'atteindre le niveau de la période juive pour confirmer ses présomptions. Le site ne sera pas ouvert dans l'immédiat au public, a-t-il dit.

 

Pour mémoire

Des découvertes archéologiques éclairent sur la vie à l'époque de Jésus

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Antoine Sabbagha

Enfin avec ces fouilles et recherches , les israéliens reconnaissent enfin que l'apôtre Pierre a bel et bien existé.

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarllet Haddad

Le commandant en chef de l’armée et l’agenda politique

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants