X

Liban

Les évêques maronites appellent les députés à réviser le financement de la grille des salaires

Communautés
OLJ
03/08/2017

C'est à Dimane, la résidence d'été du patriarche maronite, que s'est tenue hier la réunion mensuelle des évêques maronites, présidée par le patriarche Béchara Raï. Le communiqué traditionnel publié par les prélats a été axé sur deux points principaux, le dossier des réfugiés syriens et la nouvelle grille des salaires (des fonctionnaires du secteur public et des enseignants).
Après avoir félicité le commandement de l'armée et les soldats pour le 72e anniversaire de la Grande Muette, les prélats ont mis l'accent sur « la phase délicate et difficile » que traverse le pays et au cours de laquelle l'armée est considérée comme « la gardienne de la patrie, de l'État, de ses institutions et du peuple ». Ils ont exprimé « toute leur confiance et tout leur respect pour les capacités de l'armée et les sacrifices consentis », et souhaité que la mission de la troupe soit toujours couronnée de succès dans sa lutte contre le terrorisme.
Sur le plan économique, le communiqué des évêques s'est attardé sur la récente validation de la nouvelle grille de salaires, estimant que celle-ci est un droit pour les salariés, mais que, « assortie des nouveaux impôts récemment votés », elle a provoqué un tollé dans tous les milieux, « à l'heure où le Liban connaît une dangereuse stagnation économique ». Les prélats se sont également dit surpris de la manière avec laquelle le gouvernement ignore l'impact de ces décisions économiques sur le secteur de l'éducation et demandent « que les législateurs revoient la loi sur la grille des salaires de manière à ce que le gouvernement supporte le fardeau (financier) de cette grille tant dans le public que dans le privé, de façon à éviter d'exposer les secteurs public et privé et la stabilité sociale à des risques auxquels notre société n'est pas en mesure de faire face ».
S'attardant par ailleurs sur la question des réfugiées syriens, les évêques maronites ont voulu « attirer l'attention du gouvernement sur la nécessité de mettre en place un plan global pour traiter de manière sérieuse et responsable le dossier des réfugiés syriens ». « L'absence d'un tel plan va faire subir à l'État encore plus de pertes et va compliquer encore plus la situation interne », a ajouté le communiqué. Mettant en évidence leur attachement au volet humanitaire de ce dossier, ils ont indiqué qu'il est « inacceptable que celui-ci prévale sur l'aspect existentiel et patriotique du problème ». Ils ont appelé dans ce contexte les responsables à s'éloigner des « considérations régionales » et « se conformer à un agenda purement libanais ».
Le communiqué des évêques s'est enfin penché sur la corruption qui sévit à tous les niveaux et a estimé qu'il était « inacceptable » que les organes de contrôle ne réagissent pas parce que « le jeu politique s'impose comme s'il était une force supralégale ».
Rappelant que le mois d'août est traditionnellement marqué par un nombre important de fêtes religieuses, dont celle de l'Assomption, les prélats ont appelé « à se préparer à la fête en priant » et en « faisant le bien ».

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

25 mai 2000-25 mai 2019 : ce qui reste de la fête de la Libération

Un peu plus de Médéa AZOURI

Et si on faisait tous la grève ?

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants