Nominations diplomatiques

Makari à « L’OLJ » : « Bassil ne compte probablement pas les orthodoxes parmi les chrétiens... »

Le vice-président de la Chambre dénonce une « marginalisation » de sa communauté.

Farid Makari. Photo ANI

Si les proches du président Aoun, dont notamment le ministre des Affaires étrangères, Gebran Bassil, se sont félicités du train de nominations diplomatiques adopté jeudi en Conseil des ministres, estimant qu'il s'agit là d'un nouvel exploit à l'actif du régime, certains ne perçoivent pas les choses sous cet angle. Bien au contraire. Ils dénoncent une « certaine marginalisation ».

C'est le cas de la communauté grecque-orthodoxe, au sein de laquelle la grogne est montée hier, pour stigmatiser une atteinte au principe d'égalité dans ce domaine.

Interrogé à ce sujet par L'Orient-Le Jour, le vice-président de la Chambre, Farid Makari, se dit « désolé » de constater que « certains continuent de marginaliser la communauté grecque-orthodoxe ». « Nous détenions le poste d'ambassadeur du Liban à Washington (Antoine Chedid), mais le cabinet l'a confié à un maronite (Gaby Issa) », souligne M. Makari rappelant que « l'écrasante majorité des capitales où l'ambassadeur du Liban est grec-orthodoxe n'ont pas une influence politique forte sur la scène internationale ». Il s'agit notamment d'Ottawa (Fady Ziadé), d'Athènes (Dona Barakat), de Rome (Mira Daher) et de Pékin (Milia Jabbour) pour ne citer que quelques exemples.

 

(Lire aussi : Le train de nominations diplomatiques, un « exploit » qui soulève des contestations)

 

Pour le vice-président de la Chambre, les toutes nouvelles nominations diplomatiques ne sont aucunement une simple attribution de postes à des diplomates. Loin de là. Il s'agit de « choix axés sur une logique de partage du gâteau ». « Si le gouvernement a nommé huit ambassadeurs grecs-orthodoxes, conformément à la coutume, le Premier ministre, Saad Hariri, et le chef de la diplomatie, Gebran Bassil, ont tenu à nommer des proches dans les pays influents », ajoute M. Makari, avant d'aller beaucoup plus loin, jusqu'à critiquer ouvertement le Courant patriotique libre, « qui dit défendre les droits des chrétiens ». « Gebran Bassil ne compte probablement pas les orthodoxes parmi les chrétiens... » lance, non sans ironie, le vice-président de la Chambre. « Je pense qu'il croit que seuls les maronites sont chrétiens », insiste-t-il, mettant l'accent sur un point qu'il estime important : « Le courant aouniste est bien plus populaire chez les grecs-orthodoxes que chez les maronites. »

En dépit de ses « remarques » sur les nouvelles nominations diplomatiques, M. Makari n'a aucun message à adresser au chef de l'État, Michel Aoun, encore moins à Saad Hariri et Gebran Bassil. « J'aurais seulement souhaité que soit respecté l'équilibre confessionnel du pays », souligne-t-il tout simplement.

 

Lire aussi

Les noms de certains des nouveaux ambassadeurs

 

 

Pour mémoire

 

L’esprit de fromagisme retarde les nominations diplomatiques

 


Si les proches du président Aoun, dont notamment le ministre des Affaires étrangères, Gebran Bassil, se sont félicités du train de nominations diplomatiques adopté jeudi en Conseil des ministres, estimant qu'il s'agit là d'un nouvel exploit à l'actif du régime, certains ne perçoivent pas les choses sous cet angle. Bien au contraire. Ils dénoncent une « certaine...

commentaires (1)

Oui,pourquoi mes pourquoi la communauté Orthodoxe est toujours en seconde ligne quand en général ttes les grandes têtes sont Orthodoxes tel Charles Malek,Ghassan et Gebran Tueni,Fouad Boutros et Mr Abousaab.......pourquoi Mr Bassil doit avoir 3 de ses proches ambassadeur des pays les plus importants, les Orthodoxes existent et sont Chrétiens bien avant que les maronites existent.Remettez les choses à leur place et considérez leur capacité et non leur appartenance à tel parti ou personnage. Il est temps que les Orthodoxes se rebellent et ne soient plus conciliants.

Mona Joujou Dfouni

11 h 04, le 22 juillet 2017

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Oui,pourquoi mes pourquoi la communauté Orthodoxe est toujours en seconde ligne quand en général ttes les grandes têtes sont Orthodoxes tel Charles Malek,Ghassan et Gebran Tueni,Fouad Boutros et Mr Abousaab.......pourquoi Mr Bassil doit avoir 3 de ses proches ambassadeur des pays les plus importants, les Orthodoxes existent et sont Chrétiens bien avant que les maronites existent.Remettez les choses à leur place et considérez leur capacité et non leur appartenance à tel parti ou personnage. Il est temps que les Orthodoxes se rebellent et ne soient plus conciliants.

    Mona Joujou Dfouni

    11 h 04, le 22 juillet 2017