Dernières Infos

Syrie : combats entre rebelles et jihadistes dans la province d'Idleb, 14 morts

AFP
19/07/2017

De violents combats entre les deux plus puissantes factions rebelle et jihadiste dans le nord-ouest de la Syrie ont fait au moins 14 morts en 24 heures, rapporte une ONG mercredi.

Les affrontements dans la province d'Idleb opposent Tahrir el-Cham, une coalition menée par l'ex-branche d'El-Qaëda en Syrie, à son ex-allié Ahrar el-Cham, une puissante formation islamiste rebelle. Les deux groupes s'étaient déjà affrontés en début d'année, après s'être alliés pour chasser l'armée syrienne de cette province en 2015.

Au moins 11 combattants des deux bords et trois civils ont été tués ces dernières 24 heures dans ces combats à travers la province d'Idleb, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). "Il s'agit des combats les plus violents entre Ahrar el-Cham et Tahrir el-Cham", a affirmé à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH. "Les affrontements ont lieu dans toute la province (...) c'est une bataille existentielle", a-t-il ajouté.

Le correspondant de l'AFP dans la province a rapporté des combats dans plusieurs zones, notamment dans la localité de Sarmada et autour des villes de Saraqeb et al-Dana. Il a vu plusieurs barrages installés par les deux groupes dans et autour de la ville d'Idleb, chef-lieu de la province.

D'après l'OSDH et le correspondant de l'AFP, les affrontements ont éclaté notamment après qu'Ahrar el-Cham eut décidé de hisser le drapeau de la rébellion syrienne dans la ville d'Idleb, provoquant la colère des jihadistes de Tahrir el-Cham.

La province d'Idleb est l'une des dernières provinces à échapper entièrement au régime du président Bachar el-Assad.

Déclenché en mars 2011 par la répression de manifestations prodémocratie et opposant initialement armée et rebelles, le conflit en Syrie s'est complexifié au fil des ans avec l'implication d'acteurs régionaux, de puissances internationales et de groupes jihadistes, sur un territoire de plus en plus morcelé.Il a fait plus de 330.000 morts et des millions de déplacés.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué