Rechercher
Rechercher

Liban

Opérations dans le jurd de Ersal : "l'armée est en position offensive", assure Joseph Aoun

Cinq kamikazes se sont faits exploser, blessant plusieurs soldats libanais et tuant une fillette, lors de descentes militaires dans des campements près de la localité frontalière de la Syrie.

Le commandant en chef de l'armée libanaise, le général Joseph Aoun, lors d'une tournée à Ersal, le 30 juin 2017. Photo Ani

Le commandant en chef de l'armée libanaise, le général Joseph Aoun, a déclaré vendredi que la troupe était en position d'attaque contre les terroristes, quelques heures après des descentes militaires dans des campements de réfugiés syriens dans le jurd de Ersal, localité frontalière de la Syrie.

 

"Éliminer définitivement les terroristes"
Dans la matinée, cinq kamikazes se sont faits exploser et plusieurs soldats libanais ont été blessés dans le cadre d'opérations menées dans les campements al-Nour et Qariya, à l'est de Ersal, destinées à arrêter des "terroristes et saisir des armes". Une fillette a également été tuée. Près de 350 personnes ont été arrêtées lors de ces opérations, notamment d'importants repris de justice.

"Cette opération montre notre volonté d'éliminer définitivement les organisations terroristes", a affirmé le général Aoun lors d'une tournée auprès des soldats libanais positionnés autour de Ersal. "L'armée est totalement préparée à répondre à toutes les menaces contre la sécurité du pays", a déclaré le général Aoun. "L'armée est en position offensive, pas défensive", a-t-il affirmé, ajoutant que la troupe n'allait pas attendre que les terroristes agissent pour se mettre en mouvement.

De son côté, le Hezbollah a salué l'opération. "Cette nouvelle opération est une suite aux efforts fournis par les services de sécurité libanais en vue de faire face aux menaces terroristes et d'éradiquer les groupuscules terroristes", indique un communiqué publié par le parti chiite, estimant qu'elle s'ajoutait aux efforts déjà menés par le Hezbollah en Syrie pour empêcher les "terroristes" de pénétrer au Liban. "L'unification et la coordination des efforts sont requises aujourd'hui pour empêcher toute infiltration des terroristes en territoire libanais et pour protéger le pays des dangers qui le guettent", conclut le communiqué.

Le chef du Parlement libanais, Nabih Berry, et le patriarche maronite Mgr Bechara Raï, ont également salué l'opération de l'armée.

Pour sa part, le ministre de la Défense, Yaacoub Sarraf, a estimé que "l'infiltration de kamikazes dans les campements de réfugiés nécessite une réponse rapide, afin de régler de manière radicale la question des déplacés (syriens)".

 

 

Une fillette tuée
Lors du raid mené à l'aube par les troupes d'élite héliportées dans le campement de réfugiés syriens d'al-Nour, l'un des kamikazes a actionné sa ceinture explosive, se tuant et blessant légèrement trois soldats. Une fillette d'un couple de réfugiés syriens a également péri lors de cette attaque, a précisé l'armée dans un communiqué. Selon une source médicale, elle était âgée de deux et demi.

Quelques instants plus tard, trois autres kamikazes se sont fait exploser, sans faire de victimes parmi les militaires. D'autres jihadistes ont actionné un engin explosif, sans faire de blessés non plus. Quatre autres bombes ont été désamorcées par un artificier de l'armée.

"L'objectif de l'opération était d'arrêter un homme recherché et c'est cet homme qui s'est fait exploser en premier", a confié à l'AFP une source militaire anonyme. La LBCI, citant des sources anonymes, rapporte que les kamikazes prévoyaient des opérations suicide allant de Zahlé, dans la Békaa, jusqu'à la capitale Beyrouth.

Parallèlement, une autre opération militaire a été menée dans le campement Qariya, dans le même secteur, au cours de laquelle un cinquième kamikaze s'est fait exploser, sans faire de victimes parmi les militaires. Un autre jihadiste a lancé une grenade contre une patrouille, faisant quatre blessés légers dans les rangs des soldats, qui ont été évacués par hélicoptère.

Depuis août 2014, le jurd de Ersal est le théâtre d'affrontements sporadiques entre l'armée libanaise et des jihadistes, venus principalement de Syrie. Ces derniers temps, la région a connu un regain de tension considérable, et certains observateurs redoutent une bataille imminente entre l'armée libanaise et les jihadistes.

 

 

Pour mémoire

La bataille du jurd de Ersal aura-t-elle lieu ? Deux ex-militaires répondent à « L'OLJ »


Le commandant en chef de l'armée libanaise, le général Joseph Aoun, a déclaré vendredi que la troupe était en position d'attaque contre les terroristes, quelques heures après des descentes militaires dans des campements de réfugiés syriens dans le jurd de Ersal, localité frontalière de la Syrie.


 


"Éliminer définitivement les terroristes"

commentaires (8)

Nous saluons le courage de l'armée libanaise , il est grand temps de finir avec les terroristes et les fous .

Antoine Sabbagha

17 h 48, le 30 juin 2017

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • Nous saluons le courage de l'armée libanaise , il est grand temps de finir avec les terroristes et les fous .

    Antoine Sabbagha

    17 h 48, le 30 juin 2017

  • LES TARES... VIENNENT POUR D,AUTRES TARES !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    12 h 44, le 30 juin 2017

  • Faut employer les grands moyens ! raser le camp et expulser ces populations en Syrie ...car la démo est faite , ce ne sont pas des pauvres réfugiés ..., mais un sanctuaire et une base arrière pour les djihadistes de tous bords...

    M.V.

    11 h 27, le 30 juin 2017

  • Il fallait s'y attendre. Selon la phrase intelligent? De Barron Trump, que faire quand dans un paquet de bonbons il y a des bonbons empoisonnes? Pas de solution définitive...on n'a pas encore trouve le "détecteur de bonbons empoisonnes"

    Chammas frederico

    10 h 54, le 30 juin 2017

  • Les héros meurent aux champs d'honneur de la Patrie à Ersal, tandis que la bande qui nous gouverne est occupée à cuisiner les élections les plus truquées de l'histoire du Liban. Ne votez pas pour eux.

    Honneur et Patrie

    10 h 33, le 30 juin 2017

  • L'armee en decoud et paie....le hezbollah ou il est ???? que Dieu ait pitie de notre pays....

    Soeur Yvette

    10 h 19, le 30 juin 2017

  • D,AUTRES LES ATTIRENT... L,ARMEE EN DECOUD ET PAIE !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    09 h 30, le 30 juin 2017

  • pourquoi on n'envoie pas les hizbolla pour ces missions??? c'est a cause de ce parti que ces gens sont devenu fou. Et c'est encore une fois le contribuable qui paye pour ce parti. vivement qu'on en finisse des 2!

    George Khoury

    09 h 22, le 30 juin 2017