X

Sport

Les Kiwis survolent les Yankees

Voile – Coupe de l’America
OLJ
20/06/2017 | 00h00

Tout comme en 2013, les Néo-Zélandais ont pris un sérieux avantage sur le defender américain lors de la 35e Coupe de l'America, aux Bermudes, en remportant les quatre courses du week-end, sur des catamarans « volants ». Le challenger Emirates Team New Zealand, qui veut sa revanche sur sa défaite en 2013 face aux Américains, s'est imposé avec facilité dimanche sur les deux duels du jour (49 sec d'écart puis 1 min 12 sec), au lendemain déjà de ses deux victoires.
Emirates, barré par Peter Burling, mène 3 à 0 face à Oracle Team USA, alors qu'il avait un point de malus en raison de la 1re place des Américains sur les premiers tours de qualifications, où Oracle s'était invité. Oracle n'a toujours rien gagné. La première équipe qui arrive à 7 points remporte la Coupe. « Ce n'est pas fini », a dit Jimmy Spithill, le barreur d'Oracle, qui a montré des gestes d'agacement après la 1re manche. « On s'est déjà retrouvé dans cette situation. On doit se remettre au boulot pour trouver plus de vitesse. On doit aller pus vite », a-t-il ajouté.
Les deux équipes ont cinq jours de pause devant elles avant de se confronter à nouveau. Elles pourront modifier leur bateau pour le rendre plus performant. Ces changements ne peuvent se faire que sur les foils – appendices qui permettent de surélever le bateau au-dessus de l'eau pour le faire filer à vive allure – et les systèmes de contrôle, selon le règlement décidé par le defender.
En 2013, les Kiwis menaient 8 à 1 avant la pause. Oracle était revenu nettement plus fort, pour réaliser une remontée spectaculaire et inédite dans toute l'histoire du sport. Ils avaient remporté la Coupe 9 à 8. Déjà coach d'Oracle en 2013, Philippe Presti a expliqué qu'aucun changement n'avait été effectué sur le bateau, contrairement à ce qui avait été dit. « Il y a plein de moments, de brainstorming, où on a voulu changer des choses. Je me souviens d'un vendredi 13, où le matin on partait pour changer les foils, reculer le mât de 1,50 m, changer les safrans. Et puis à force de discuter, on n'a rien changé, on a juste complètement modifié notre façon technique de naviguer (...) », a-t-il raconté.
Qu'en sera-t-il dans cinq jours ? Samedi 24 juin, deux nouvelles manches seront jouées, puis deux autres le dimanche 25 juin. D'ici au dimanche 25 juin, seul Emirates Team New Zealand peut accrocher le plus vieux trophée sportif du monde, qui remonte à 1851. Il lui suffit de gagner les deux courses samedi, et idem dimanche, pour inscrire son nom sur l'aiguière d'argent pour la 3e fois en 166 ans (après 1995 et 2000 sur Black Magic). Oracle, qui vise une 3e victoire d'affilée dans la Coupe, ne pourra pas s'en emparer avant mardi 27 juin. Avec un exploit à la clé !
Source : AFP

Retour à la page "Sport"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Dabké avec Bachir

Commentaire de Scarlett HADDAD

Retour sur un passé douloureux...

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.