X

Scan TV

À quoi joue Nadine el-Rassi ?

Scan TV
13/05/2017

Décidément, Nadine el-Rassi s'emprisonne de plus en plus dans la presse à scandale et se pose, du coup, au cœur des réseaux sociaux, avec les soubresauts de sa vie privée qui n'a d'ailleurs plus rien de privé. C'est l'image d'une femme belliqueuse au centre de litiges permanents avec d'autres starlettes, ses proches et même ses amis qui est reflétée par la presse people noircissant petit à petit un parcours professionnel qui semblait être presque parfait.

Mariée et divorcée à deux reprises, Nadine semble souvent en conflit avec son entourage. C'est l'impression qu'elle donne en tout cas à tous ceux qui suivent la scène artistique libanaise : une femme tourmentée, ne sachant pas séparer sa vie privée de sa vie professionnelle, ou simplement optant pour une publicité permanente, quitte à faire parler d'elle négativement. Mais la belle brune, qui a campé une femme d'affaires dans al-Chaqiqatane, un vrai succès télévisé de Samir Habchy, devra sérieusement changer de politique pour adoucir et redorer son image publique. Entre ses altercations avec son ex-belle-sœur mannequin, Joëlle Hatem, durant le divorce de son frère, son propre divorce, ses bras de fer avec son ex-mari, la médisance en public contre des collègues et ses pseudo-fiançailles, la starlette devra bientôt s'assagir afin que ses prestations à l'écran reprennent le dessus et que sa carrière ne soit pas à ce point affectée.

La belle Nadine, à qui la chance a souri, doit rendre ce sourire au plus tôt à la vie et réserver aux téléspectateurs une image à la hauteur de son rôle de figure publique influençant des générations entières à chaque passage télévisé. Son itinéraire artistique la ramène, durant la dernière semaine de mai, dans l'un des feuilletons les plus attendus du ramadan, Ward Joury. Dans le rôle de Joury, dirigée encore une fois par Habchy, elle donnera la réplique à l'un des acteurs les plus appréciés, le très talentueux Ammar Chalak. De quoi être fière et en paix avec elle-même, sa famille et ses proches. Or, à la différence de ses collègues qui vont investir le petit écran durant le mois de ramadan, Nadine el-Rassi semble insister pour se démarquer par une autre vie, parallèle, tumultueuse, censée être bien protégée des yeux malveillants, mais qui finira par porter une ombre sur sa carrière de comédienne professionnelle. Elle donne l'impression que c'est cette vie, sa vie qu'elle veut privée mais qu'elle rend tristement et maladroitement accessible, qui mérite d'être portée au petit écran tellement elle est chargée. L'actrice dépasse par sa complexité et son agressivité verbale tous les personnages qu'elle pourrait un jour incarner.

À peine les Libanais remis d'une semaine interminable marquée par l'invasion sur les réseaux sociaux de ses photos, provenant de son propre téléphone, postures intimes avec son dentiste et ami de longue date, suivies par ses commentaires, ceux de son ami, ceux de la famille, des réactions, des procès et des contre-procès, voici que Nadine el-Rassi crée une nouvelle polémique avec la chanteuse Hiba Tawaji. Cette dernière a accepté, à la demande de son hôte Pierre Rabbath dans Menna w Jorr, d'imiter des stars, notamment Sirine Abd el-Nour et Nadine el-Rassi.

Cette dernière a été piquée au vif, visiblement déçue par la performance de Hiba, et a critiqué via son compte Twitter son imitatrice en lui conseillant la prochaine fois « d'apprendre comment imiter les personnages afin de bien investir les ondes au lieu de faire n'importe quoi en direct ». Les mots utilisés, « nekoul hawa », sont éloquents... Il ne reste plus qu'à espérer que l'actrice réussisse à s'inspirer des personnages qu'elle interprète de mieux en mieux pour le petit écran et que les dizaines de scénarios qu'elle a lus et retenus lui servent de plateforme linguistique et comportementale afin d'apprendre à freiner ses pulsions en public. Peut-être est-il temps de laisser Joury nous ensorceler et nous enchanter et que Nadine se taise un peu...

 

Lire aussi

Ce ramadan, vous ne pourrez même pas cligner des yeux !

À la une

Retour à la page "Scan TV"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Marionet

Qu'elle est belle sur cette photo sans le moindre bijou, avec son look gothique en rouge et noir!
Quant à l'article, il méconnaît une règle essentielle du showbiz: faire parler de soi, en bien ou en mal, pourvu qu'on en parle. Nadine el-Rassi semble, elle, maîtriser parfaitement les règles du jeu.

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le casse-tête des alliances électorales...

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.