Rechercher
Rechercher

Culture - brève

Un sourire qui dure depuis 100 ans

Danielle Darrieux, une longue carrière au cinéma ainsi qu’au théâtre.

D.D. : deux initiales pour un grand nom, pour une star. À la manière aussi de B.B. (Brigitte Bardot) ou de C.C. (Claudia Cardinale). Le 1er mai, jour des travailleurs mais aussi jour du muguet, aura choisi Danielle Darrieux. La naissance d'une star légère, au rire tintant comme les clochettes de cette fleur printanière. À la fois gamine et femme fatale, derrière ses éclats de rire et ses sourires accrochés à ses lèvres ourlées, il y a certainement des blessures que Danielle Darrieux, discrète, a choisi de taire. Celle qui a côtoyé à la fois Hollywood et Broadway, a joué pour le cinéaste américain Billie Wilder et a repris un rôle de la grande Katherine (Hepburn) au théâtre, traverse durant 80 ans le cinéma français en l'illuminant de son visage radieux et en inscrivant sur ses pages la plus longue carrière cinématographique.
Pour fêter un joyeux anniversaire à D.D., la section Cannes Classics 2017 le dira non avec des fleurs, mais avec des films. Cette sélection programme donc, durant cette édition cannoise, Madame de de Max Ophüls (1953), le film préféré de la comédienne : une restauration voulue par Gaumont en hommage à Danielle Darrieux pour son centième anniversaire. Le film sera présenté par Dominique Besnehard, Pierre Murat et Henri-Jean Servat. Ce dernier commentera aussi la dernière interview filmée de l'éternelle D.D.

D.D. : deux initiales pour un grand nom, pour une star. À la manière aussi de B.B. (Brigitte Bardot) ou de C.C. (Claudia Cardinale). Le 1er mai, jour des travailleurs mais aussi jour du muguet, aura choisi Danielle Darrieux. La naissance d'une star légère, au rire tintant comme les clochettes de cette fleur printanière. À la fois gamine et femme fatale, derrière ses éclats de rire et ses...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut