Rechercher
Rechercher

Culture - Génération Orient

Génération Orient II : #6 Chrystèle Khodr, 33 ans, femme de théâtre

Le selfie de Chrystèle Khodr.

Un regard ardent de Gitane rebelle, des cheveux noirs annelés, une silhouette fine, un foulard noir sur chandail noir et des collants vert transparent. Une jeune femme parfaitement dans le vent et aux semelles de vent, tant ses voyages sont diversifiés et lointains.

Du haut de ses 33 ans, Chrystèle Khodr a déjà voué la moitié de sa vie à l'univers des planches. Non celui facile et racoleur d'un certain show-off avec rideaux de velours et passementeries dorées, mais celui radical, dur, exigeant, dépouillé et beau, et qui consiste à soulever des questions. À dénoncer les travers de la réalité. Et à apporter aide, compréhension, réconfort et soutien à l'autre, à autrui. En somme, un théâtre de l'altérité.
Lire la suite

 

Chrystèle Khodr est, après Salim Azzam, Carlo Massoud, Farid Chéhab, Cynthia Merhej et Ayla Hibri, le sixième « soldat » de la deuxième édition de Génération Orient, un vaste projet de résistance culturelle lancé, le 17 mai 2016, par « L'Orient-Le Jour » en partenariat avec la Société générale de banque au Liban (SGBL). Génération Orient est uniquement axé sur deux postulats incontournables et indiscutables : la jeunesse et l'art. Parce que plus que tous les autres, ces deux moteurs peuvent assurer la renaissance et la sérénité du Liban.

Retrouvez ici la première édition de Génération Orient

 

 


Un regard ardent de Gitane rebelle, des cheveux noirs annelés, une silhouette fine, un foulard noir sur chandail noir et des collants vert transparent. Une jeune femme parfaitement dans le vent et aux semelles de vent, tant ses voyages sont diversifiés et lointains.
Du haut de ses 33 ans, Chrystèle Khodr a déjà voué la moitié de sa vie à l'univers des planches. Non celui facile et...

commentaires (1)

AU LIEU DE -LA JEUNESSE ET L,ART- FAUT DIRE -L,ART- TOUT COURT... CAR L,ART EST EN LUI-MEME JEUNESSE...

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

10 h 05, le 22 avril 2017

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • AU LIEU DE -LA JEUNESSE ET L,ART- FAUT DIRE -L,ART- TOUT COURT... CAR L,ART EST EN LUI-MEME JEUNESSE...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    10 h 05, le 22 avril 2017

Retour en haut