Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde - Suède

Un attentat au camion bélier tue quatre personnes à Stockholm

La police suédoise est mobilisée pour retrouver l'auteur de l'attaque et a déjà procédé à une arrestation.

Les services d’urgence travaillent sur le lieu de l’attaque où un camion a fauché des passants, à Drottninggatan, dans le centre du Stockholm, hier. Jonathan Nackstrand/AFP

Quatre personnes ont été tuées et 12 autres blessées dans un attentat au camion bélier hier à Stockholm.
Le camion, qui avait été volé « à l'occasion d'une livraison à un restaurant », selon l'entreprise propriétaire, a foncé peu avant 13h GMT sur les piétons le long de la rue piétonne la plus fréquentée de la capitale, Drottninggatan. Il a fini sa course dans la façade d'un grand magasin, Åhléns City, près du croisement avec une artère à forte circulation, Klarabergsgatan. Des blessés ont été traités sur place par les secours, selon des images sur des chaînes de télévision.
Les témoins interrogés par l'AFP ont décrit un camion roulant très vite et un choc violent à la fin. « Ça a fait le même bruit qu'une bombe qui explose et de la fumée a commencé à s'échapper de l'entrée principale » du magasin, a déclaré au quotidien Aftonbladet un témoin de la scène, Leander Nordling, 66 ans. « La Suède a été attaquée » et « tout laisse penser à un attentat », a déclaré le Premier ministre suédois Stefan Löfven, cité par les médias du pays. Une porte-parole des services de sécurité (Säpo) a indiqué que les forces de l'ordre suédoises étaient à la recherche de « celui ou ceux qui sont derrière cet attentat ». La police a toutefois indiqué ne pas avoir arrêté le chauffeur du camion. « Nous n'avons pas de contact avec celui ou ceux qui conduisaient le véhicule », a déclaré M. Eliasson. Mais elle a montré à la presse un homme relativement jeune portant une capuche noire, filmé par une caméra à proximité immédiate des lieux de l'attentat, et qu'elle recherche. La police suédoise a mobilisé tous les moyens à sa disposition dans cette enquête, a-t-elle écrit sur son site internet.

Centre-ville désert
Les enquêteurs ont par ailleurs indiqué qu'ils entendaient deux personnes, hier en fin de journée. « Cela n'implique absolument pas qu'elles sont soupçonnées », a déclaré à l'agence de presse TT un porte-parole, Lars Byström.
La police a appelé, via internet et des haut-parleurs dans les rues, les habitants à rentrer chez eux dans le calme et à éviter les rassemblements de foule. La circulation dans le métro et les trains de banlieue a été entièrement arrêtée. Elle a repris dans la soirée. L'attentat a eu lieu au niveau de la station T-Centralen, par laquelle passent toutes les lignes de métro de Stockholm. Le centre-ville se vidait complètement en fin de journée, les stockholmois rentrant chez eux à pied et les magasins baissant leur rideau, a constaté une journaliste de l'AFP.
Cette attaque intervient dans un pays qui avait paru relativement épargné par la vague d'attentats, souvent revendiqués par des groupes jihadistes, et parfois commis avec un véhicule bélier, qui frappe l'Europe depuis deux ans. La Suède n'a été visée qu'une seule fois par un attentat, quand en décembre 2010 un homme avait mené une attaque-suicide à la bombe dans la même rue piétonne de Stockholm. Il n'avait que légèrement blessé des passants. L'attentat d'hier rappelle les attaques revendiquées par le groupe État islamique et menées à Londres, Berlin et dans le sud de la France à Nice, où des camions ont foncé dans la foule.
Source : AFP

Quatre personnes ont été tuées et 12 autres blessées dans un attentat au camion bélier hier à Stockholm.Le camion, qui avait été volé « à l'occasion d'une livraison à un restaurant », selon l'entreprise propriétaire, a foncé peu avant 13h GMT sur les piétons le long de la rue piétonne la plus fréquentée de la capitale, Drottninggatan. Il a fini sa course dans la façade d'un...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut