Économie

Une économie optimiste en Europe

OLJ
28/03/2017

Selon le Purchasing Managers Index (indice directeur des achats) publié vendredi, l'économie de la zone euro s'améliore depuis 2017. Dans ce contexte, la Banque centrale européenne envisagera une modération de ses mesures de relance au cours de l'année à venir. Selon les sondages, un rythme d'expansion plus rapide devrait se maintenir au cours des prochains mois, car la cadence de l'économie s'accélère et les entreprises ont embauché des travailleurs supplémentaires à un rythme record sur les dernières années. L'euro s'est renforcé contre le dollar américain après la libération des PMI vendredi, signe que les investisseurs voient une meilleure perspective par rapport à l'ajustement de la politique monétaire. La réduction du taux de dépôt (une charge sur les banques qui stockent des fonds auprès de la banque centrale) en dessous de zéro à la mi-2014 a été l'une des mesures les plus radicales prises par les membres de la BCE dans l'effort d'éviter une déflation chronique. Le nouvel optimisme de la BCE sur les perspectives économiques repose en grande partie sur l'indice « purshasing managers », ainsi que sur les enquêtes de la Commission européenne sur la confiance des entreprises et des ménages. Cependant, les données économiques donnent une image plus sombre au niveau des ventes au détail, des exportations et de la construction. Les économistes sont réticents par rapport aux interprétations de la reprise de la croissance. Le bond récent de l'inflation pourra se répercuter sur les budgets des ménages, à moins que les salaires employés augmentent. Il existe aussi une incertitude liée aux prochaines élections en France et en Allemagne, qui risquent de rendre les entreprises plus réticentes par rapport à l'investissement. Cependant, le PMI nous montre que les élections dans ces deux pays n'ont pas affecté l'économie. Les élections françaises n'ont aucun impact sur le PMI national qui a augmenté entre février et mars. Les appels allemands à la BCE pour signaler un assouplissement de ses mesures de relance se sont amplifiés depuis que le taux annuel d'inflation a commencé à grimper à la fin de l'année dernière. L'inflation de la zone euro a dépassé l'objectif de la BCE pour la première fois en quatre ans. Cependant, la reprise de l'inflation s'est largement limitée aux prix de l'énergie et des denrées alimentaires, et la plupart des membres de la BCE ne sont pas convaincus qu'elle sera soutenue.

Cet article est réalisé par Fidus

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants