X

Économie

Une femme nommée présidente de la Bourse saoudienne

Finance
OLJ
18/02/2017

Sarah al-Souhaimi, directrice générale de la banque d'investissement NCB Capital, a été nommée jeudi présidente de la Bourse saoudienne, première femme à accéder à ce poste dans le royaume.
Sarah al-Souhaimi a été élue par le conseil d'administration de l'opérateur boursier, qui réunit des représentants de la Banque centrale, et des ministères des Finances et du Commerce, a précisé la Bourse dans un communiqué. Elle sera la première femme à diriger une institution financière gouvernementale en Arabie saoudite. En 2014 déjà, lors de sa promotion à NCB Capital, Mme Souhaimi avait été la première femme nommée à la tête d'une banque d'investissement saoudienne. Elle est l'une des rares femmes à accéder à un poste de haut niveau dans les finances en Arabie saoudite. Son père, Jammaz al-Suhaimi, était à la tête du Capital Market Authority de 2004 à 2006.
Cette nomination s'inscrit dans le cadre d'un ambitieux programme de réformes économiques et sociales, le plan « Vision 2030 », lancé par le gouvernement l'année dernière. L'un de ses objectifs est de développer le rôle des femmes dans l'économie et d'augmenter leur participation sur le marché du travail dans les années à venir.
Sarah al-Souhaimi présidera la principale Bourse du monde arabe à un moment crucial pour cette institution qui se prépare à une cotation et espère obtenir un statut de marché émergent au sein des indices mondiaux MSCI.
L'an prochain devrait voir en outre les débuts en Bourse de la Saudi Aramco, la compagnie pétrolière saoudienne, dans ce qui s'annonce comme la plus importante offre publique de vente (IPO) de l'histoire.
Pendant son mandat à la tête de la Bourse saoudienne, Mme Suhaimi conversera son poste à NBC Capital, une branche de la Banque commerciale nationale, la plus importante banque cotée du royaume, selon un responsable de NBC Capital.
(Source : Reuters)

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Saliba Nouhad

Rigolade et de la poudre aux yeux!
Tant que le statut de la femme dans ces royaumes totalitaires bases sur des concepts religieux médiévaux et rétrogrades, ou la femme est considérée un être inférieur et cause de tous les pêchés, juste bonne à fabriquer des enfants, il ne faut pas espérer grand changement de sitôt.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

A QUAND DANS LA SECONDE FACE DE LA MEME MONNAIE ?

RE-MARK-ABLE

Lesquelles de bourse ?

Khlat Zaki

Vérité en deçà d'un volant de voiture, erreur au-delà!
Curieuse Arabie!

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Hassan Nasrallah : 2 – Michel Aoun : 0

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué