Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Le site web du Grand Lycée Franco-Libanais piraté

"Ce genre de piratage est généralement exécuté par des amateurs et ne revêt aucun caractère sécuritaire", estime le ministre de l'Intérieur qui tente de rassurer les parents des élèves.

Capture d'écran du site du Grand Lycée Franco-Libanais de Beyrouth. Photo Twitter/@NohadMachnouk

Le site web du Grand Lycée Franco-Libanais de Beyrouth a été piraté, a-t-on appris lundi. Le ministre libanais de l'Intérieur, Nohad Machnouk a fait état du piratage sur son compte Twitter, vers 10h ce matin.

"Le ministre de l'Intérieur a demandé aux Forces de sécurité intérieure de suivre l'affaire du piratage du site web du Grand-Lycée, et s'est voulu rassurant, affirmant qu'il n'y a rien à craindre", peut-on lire sur le message en question.

M. Machnouk a ensuite annoncé sur Twitter avoir contacté le ministre de l’Éducation, Marwan Hamadé, afin de l'informer des démarches entreprises. Le ministre de l'Intérieur a dans ce contexte adressé un message aux parents des élèves pour les rassurer. Il affirme que "ce genre de piratage est généralement exécuté par des amateurs et ne revêt aucun caractère sécuritaire".

Le ministre n'a toutefois donné aucun détail sur l'origine du piratage.

 

 

 

Marwan Hamadé, a indiqué que le serveur du site se trouve en France, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle). M. Hamadé a demandé "aux parents des écoliers de ne pas paniquer". "Cela peut se passer avec n'importe quel site internet au monde", a-t-il souligné. Le ministre a également chargé le bureau de lutte contre la cybercriminalité des Forces de sécurité intérieure de coopérer avec la direction du GLFL afin de s'occuper de l'affaire.

En début de soirée, le site internet de l'école était toujours inaccessible.

Le Grand Lycée Franco-Libanais de Beyrouth, qui fait partie de la Mission laïque française dans le cadre de l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger, est situé à Achrafieh, dans la capitale. L'établissement assure l'enseignement des classes de la Petite section jusqu'à la Terminale.


Le site web du Grand Lycée Franco-Libanais de Beyrouth a été piraté, a-t-on appris lundi. Le ministre libanais de l'Intérieur, Nohad Machnouk a fait état du piratage sur son compte Twitter, vers 10h ce matin.

طلب وزير الداخلية #المشنوق من المختصين في قوى الأمن الداخلي متابعة موضوع قرصنة الموقع الإلكتروني...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut