Rechercher
Rechercher

Liban - Témoignage

La glace du Bosphore, ou le salut sur la pelouse...

Rescapé de l'attentat d'Istanbul, Karim Noureddine raconte à « L'Orient-Le Jour » comment il a fui le carnage.

Devant le Reina, à Istanbul, des fleurs en hommage aux victimes de l’attaque meurtrière de la nuit de la Saint-Sylvestre. OZAN KOSE/AFP

« C'est grâce à ma présence d'esprit que j'ai échappé à la mort », raconte Karim Noureddine, un jeune commerçant de 26 ans, parti à Istanbul pour fêter le réveillon du Nouvel An avec ses meilleurs amis, dont Élias Wardini et Rita Chami, fauchés dans l'attaque.

Traumatisé par l'événement effroyable qu'il a vécu, Karim montre une certaine réticence avant de se confier. « Installés à une table située en face du bar, nous avons soudain entendu des rafales de tirs. Mon premier réflexe a été de me cacher sous la table, mais j'ai très vite décidé de me relever, comme si j'avais jugé que ma cachette n'était pas appropriée », raconte-t-il.

Non loin de lui, se trouve Cynthia, la sœur de Mélissa Pappalardo. Cette dernière, qui était l'amie d'Élias Wardini, sera blessée à la hanche. Karim empoigne Cynthia et s'élance avec elle vers une porte donnant sur la terrasse. Une fois dehors, il s'approche, sans réfléchir, de la balustrade, et le temps d'une seconde il est tenté de l'enjamber. « Regardant en bas et voyant qu'une hauteur de cinq mètres me séparait du point d'atterrissage, je me suis ravisé, d'autant que devant moi, parmi les personnes qui se jetaient, une jeune fille ne s'est pas relevée », se souvient-il amèrement.

 

(Lire aussi : L’adieu émouvant à Rita Chami)

 

Au vu de la scène, Karim tente de trouver une alternative. « J'aperçois alors un tuyau en fer, et en un instant, je le dévale en rappel », indique-t-il. Grâce à son réflexe de sportif, et après avoir effectué la descente verticale du dénivelé, il se retrouve sur le sol où de nombreux blessés gisent, victimes de fractures dues à leur chute. Karim veut les secourir, mais il n'en a pas le temps. Il hurle à Cynthia, toujours accrochée au parapet, de se jeter dans le vide. « Elle se lance et je l'attrape », dit-il, avant de se remémorer la vue du Bosphore à ses pieds. « J'ai pensé à un moment m'y jeter, mais je me suis aussitôt rétracté, pensant que la température de l'eau ne dépasse pas les 10 degrés. »

Comme une apparition, surgit alors devant ses yeux une petite marche en bois en forme de L, mesurant à peine 20 cm, « de la taille d'un pied », précise Karim. « J'ai jugé que si nous prenons appui dessus et que nous nous propulsons à deux mètres vers la gauche, nous tomberons sur la pelouse et non dans le fleuve », se rappelle le jeune homme. Ce qu'ils firent aussitôt. « J'ai hissé Cynthia sur la marche pour l'aider à se projeter et je me suis lancé en second ». S'ensuit alors une course haletante, au cours de laquelle Karim franchit trois ou quatre barrières, portant dans ses bras Cynthia, saisie d'effroi.
Sans veste ou manteau sur le dos, par un temps glacial et sous une pluie battante, les deux jeunes gens débouchent enfin sur la rue principale et hèlent un taxi. Ils sont sauvés...

 

 

Lire aussi 
Un seul grand cœur, l'impression de Fifi Abou Dib 

Rita et Haykal, une « princesse » et un jeune marié qui aimaient la vie

À Achrafieh et dans le Chouf, les émouvantes « noces » d'Élias et de Haykal

« Elle était une star ! », raconte l'amie de Rita Chami

« Une joie de vivre émanait de lui à tout instant », se souvient l'ami d'Élias Wardini

« Je me souviendrai surtout de son sourire et de sa tendresse », affirme l'oncle de Haïkal Moussallem

 

Témoignages

"J'ai fait le mort pour qu'il arrête de me tirer dessus", raconte le Libanais François Asmar

"La panique, le sang, les coups de feu" : deux rescapés racontent l'attentat d'Istanbul

"Les gens piétinaient d'autres gens" : un rescapé raconte l'attaque d'Istanbul


« C'est grâce à ma présence d'esprit que j'ai échappé à la mort », raconte Karim Noureddine, un jeune commerçant de 26 ans, parti à Istanbul pour fêter le réveillon du Nouvel An avec ses meilleurs amis, dont Élias Wardini et Rita Chami, fauchés dans l'attaque.
Traumatisé par l'événement effroyable qu'il a vécu, Karim montre une certaine réticence avant de se confier....

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut