Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Entre bulletin blanc et vote pour Aoun, les partis politiques dévoilent leurs cartes

"Sleiman Bey est un ami, et nous serons toujours à ses côtés", a déclaré Saad Hariri, après avoir lâché le leader chrétien du Liban-Nord pour soutenir Michel Aoun.

Le fauteuil présidentiel libanais au Palais de Baabda. Photo AFP/Stringer

Moins de 48h avant l'élection présidentielle libanaise pour laquelle le chef chrétien Michel Aoun est donné favori, l'essentiel des formations politiques libanaises ont clairement annoncé pour qui elles voteront le jour du scrutin.

Après avoir affirmé être toujours en lice, le leader chrétien du Liban-Nord Sleiman Frangié a toutefois appelé les députés qui le soutiennent à voter blanc lors de la 47e séance électorale. "Je ne me retire pas de la course, le vote blanc est une prise de position", a affirmé le chef des Marada.

Fort, entre autres, du soutien du Hezbollah, du courant du Futur, des Forces libanaises et du Parti socialiste progressiste, le chef du bloc parlementaire du Changement et de la réforme, Michel Aoun, devrait sortir vainqueur du scrutin et devenir le 13e président de la République.

Répondant favorablement à la demande de M. Frangié, le bloc parlementaire du président de la Chambre, Nabih Berry, a affirmé, selon la chaîne LBCI, qu'il votera blanc. L'ex-Premier ministre Nagib Mikati et le député Ahmad Karamé ont annoncé samedi qu'ils feront de même. 

Michel Aoun a entre-temps consolidé son avance samedi. En effet, le Parti syrien national-social (PSNS) a annoncé qu'il votera en sa faveur. Et le leader druze Walid Joumblatt a rendu publique la décision finale de son bloc parlementaire, le Rassemblement démocratique. La "majorité" des parlementaires de la formation voteront pour Aoun, lui-même inclus, a fait savoir M. Joumblatt. "Lundi, une période de 40 ans de ma vie politique prend fin en quelque sorte, en votant pour Michel Aoun. J'expliquerai cela un jour, car la question revêt des dimensions locale, régionale et internationale", a ajouté le chef druze. 

Le député Talal Arslane a lui aussi annoncé que sa formation, le Parti démocratique, votera pour Michel Aoun. Le dirigeant au sein du parti Baas (pro-régime syrien), Assem Kanso, a, lui, démenti des informations faisant état d'un soutien de sa formation à Michel Aoun.

Les Kataëb et le ministre des Télécoms, Boutros Harb, ont déjà annoncé qu'ils ne voteront pas pour Michel Aoun.

 

(Lire aussi : Les derniers éléments de la scénographie parlementaire du 31 octobre se mettent en place)

 

"Nous serons toujours aux côtés de Frangié"
Plus tôt en début de soirée, l'ex-Premier ministre, Saad Hariri, s'était entretenu en tête à tête avec Sleiman Frangié à l'hôtel Le Gray, dans le centre-ville de Beyrouth, abordant le dossier présidentiel. "Sleiman Bey est un ami, et nous serons toujours à ses côtés. L'avenir nous attend, et nous sommes encore jeunes", a déclaré le chef du courant du Futur, lors d'un point de presse à l'issue de l'entretien.

Après avoir soutenu durant plusieurs mois la candidature de Sleiman Frangié à la présidence de la République, Saad Hariri a finalement décidé d'appuyer celle de M. Aoun. 

Interrogé sur l'appel de Sleiman Frangié aux députés qui le soutiennent à voter blanc, M. Hariri a affirmé "respecter le choix" de son allié. M. Frangié de son côté n'a pas fait de déclarations.

 

(Lire aussi : Satisfaction et soulagement à Paris, et conseils des « amis du Liban »)

 

"Lundi blanc"

Durant la journée, Saad Hariri avait effectué une tournée auprès de plusieurs responsables libanais. Il s'est ainsi entretenu avec le chef du gouvernement, Tammam Salam, au Grand Sérail. Il s'est ensuite rendu à Bkerké où il a été reçu par le patriarche maronite Béchara Raï.

Mgr Raï a félicité le chef du courant du Futur pour ses efforts en vue de débloquer la crise présidentielle. "Vous avez donné de l'espoir au peuple libanais, vous êtes un homme de courage et d'espoir et la présidentielle avait besoin d'une intervention divine", lui a-t-il dit.

"La réunion était excellente, le patriarche a toujours veillé à ce qu'un président soit élu au Liban, a déclaré M. Hariri à l'issue de son entretien avec Mgr Raï. Nous sommes aujourd'hui devant une nouvelle phase et je souhaite que tout le monde s'entraide pour l'intérêt du Liban. Nous espérons que lundi sera un lundi blanc, et qu'une nouvelle page blanche s'ouvrira", a-t-il ajouté.

Saad Hariri s'est ensuite rendu chez le mufti de la République, Abdellatif Deriane. "L'initiative de M. Hariri est dans l'intérêt du Liban et nous souhaitons la réussite du nouveau régime en espérant qu'il sera dans l'intérêt du Liban et des Libanais", a déclaré le mufti après s'être entretenu avec l'ancien Premier ministre.

En cours de soirée, Mgr Raï a contacté par téléphone Nabih Berry, plaidant pour des efforts en faveur du Liban. "Il est nécessaire de conjuguer les efforts en ce moment en vue d'une nouvelle période nationale", a plaidé le chef de l'Église maronite auprès de M. Berry. Mgr Raï a également exprimé son "soutien au travail du Parlement qui est censé élire lundi un président de la République et mettre un terme à la vacance mortelle", alors que le pays est sans président depuis 29 mois.

 

Lire aussi

Les surprises des dernières heuresle décryptage de Scarlett Haddad

Pour que le nouveau régime soit de bon augure, la tribune de Hassan Rifaï

Faut-il s'attendre à des « miracles » après l'élection de Aoun ?

Hariri réaffirme son opposition à tout contact officiel avec le régime Assad

« C'est la diversité des opinions qui libanise l'échéance électorale », martèle le Rassemblement pour la République

L'ambassadeur égyptien transmet à Aoun le soutien de son pays à sa candidature


Moins de 48h avant l'élection présidentielle libanaise pour laquelle le chef chrétien Michel Aoun est donné favori, l'essentiel des formations politiques libanaises ont clairement annoncé pour qui elles voteront le jour du scrutin.
Après avoir affirmé être toujours en lice, le leader chrétien du Liban-Nord Sleiman Frangié a toutefois appelé les députés qui le soutiennent à voter...

commentaires (17)

Ça nous rappellera, yâââï, feu Brejnev et Tchernenko !

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

18 h 10, le 30 octobre 2016

Tous les commentaires

Commentaires (17)

  • Ça nous rappellera, yâââï, feu Brejnev et Tchernenko !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    18 h 10, le 30 octobre 2016

  • Dès demain le 31/10/2016, le palais présidentiel de Baabda, sera appelé officiellement "Palais-asile des vieillards politiques". Avis, à tout le monde, journalistes, politiciens, marchands de tapis etc...

    Honneur et Patrie

    14 h 15, le 30 octobre 2016

  • Faites vos jeux... Rien va plus! J-1 pour notre petit et combien important pays. Pour une fois notre pays connaitra une présidence REELLEMENT LIBANAISE, INDEPENDANTE et tenace dans sa Libanité, ouverte à tous et à toutes sans brader nos grandes valeurs strategiques et sans oublier ce qui nous reste de dignité nationale. Les Soudiens ont mis 2 ans et demi de temps pour le comprendre... y a gens encore que les petrodollars ne peuvent acheter acheter, qui sont ni des hollandes décorateurs (dont la popularités à cherchers dans les sous sol français), ils sont très lents et peu prévoyants, y a qu'a voir l'organisation des pellerinages à la mecque et la réputation de l'islam sur la planète bleu...Pauvre Islam au passage!

    Ali Farhat

    13 h 42, le 30 octobre 2016

  • Il est temps de diminuer la dose de couscous dans le taboulé ....ce n'est pas libanais...!

    M.V.

    12 h 58, le 30 octobre 2016

  • Loin de nous l'idée de lui souhaiter malheur ! Au contraire, nous lui souhaitons, ainsi qu'à notre Liban, BONNE CHANCE ! Après tout, le "Président" de l'Algérie, Bouteflikha, lui aussi un Papi bien mûr en années, "gouverne" depuis belle lurette en chaise roulante, entouré d'une armada de "responsables" obligés et dévoués...comme chez nous... Qui dit mieux ? Irène Saïd

    Irene Said

    11 h 35, le 30 octobre 2016

  • En France, la patrie des droits de l'homme et des libertés, les candidats à l'élection présidentielle présentent au peuple français leurs programmes, où est le programme de Michel Aoun ? Son programme est d'être reparachuté à Baabda pour servir ses gendres, ses cousins et ses coquins et se servir... C'est servir aussi ceux devant qui il s'était agenouillé en 2006. Grâce à sa loyauté envers ses tuteurs, le Liban passera entièrement sous la tutelle iranienne qui de facto, sera de jure.

    Honneur et Patrie

    11 h 15, le 30 octobre 2016

  • Fauteuil.... ou "chaise roulante" ?

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    10 h 53, le 30 octobre 2016

  • Quand il faut y aller, il faut y aller! Si possible sans mauvaise grace

    Chammas frederico

    10 h 46, le 30 octobre 2016

  • LA FIN DE TOUS LES DESPOTES ET DE LEURS ACCESSOIRES ET DE LEURS BARBARIES DIABOLIQUES EST ECRITE DANS LE CIEL... JAMAIS LES PEUPLES NE PERDENT... ILS SONT TOUJOURS VICTORIEUX... DIEU ET L,HISTOIRE LE VEULENT AINSI !

    CENSURE CRIMINELLE. NI ABONNEMENT NI SOUTIEN.

    10 h 40, le 30 octobre 2016

  • Dans à peine un an, ce fauteuil "présidentiel" sera obligatoirement transformé en Chaise roulante....

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    10 h 34, le 30 octobre 2016

  • La force du Phare AOUN est de réveiller les apathiques et les léthargiques. Cette victoire de l'axe RUSSIE IRAN SYRIE HEZB RÉSISTANT sur le complot USA ISRAËL BENSAOUDIE OCCIDENT EUROPÉEN est "divine" pour les uns , mais le fruit d'une bataille acharnée contre l'injustice et LE MENSONGE ÉHONTÉ DES COMPLOTEURS. Et qu'on se dise bien que CE N'EST PAS FINI.

    FRIK-A-FRAK

    10 h 18, le 30 octobre 2016

  • Äâââl "la suisse du Moyen-Orient" ; äâââl ! Yâ harâââm !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    10 h 14, le 30 octobre 2016

  • MALGRE L,EXPRESSION SOUVENT DURE ET PARFOIS ACERBE DE MES LIBRES ANALYSES... MON AVIS ET MA CONVICTION SONT EXPRIMES DANS CE PETIT POEME. PUISSE LE LIBAN PAR LA VOLONTE DE TOUS SES FILS ECLAIRES PAR LE TOUT PUISSANT RENAITRE DE SES CENDRES... C,EST MON VOEU LE PLUS ARDENT ET LE PLUS CHER... QUE VIVE LE LIBAN ETERNEL !

    CENSURE CRIMINELLE. NI ABONNEMENT NI SOUTIEN.

    09 h 57, le 30 octobre 2016

  • Quelle masseKharra-mascarade ! Peuplades sorties ; grâce au Mandat ; presque de l'abrutissement en deux décennies (20-40), mais replongées dedans du fait de leurs proto-zaïîms indigènes en à peine trois décennies (43-73) ! E la nave va....

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    09 h 52, le 30 octobre 2016

  • Une nouvelle mode contagieuse gagne notre société: on ose mêler "l'intervention divine" à toutes les sauces... Même à ce jeu dangereux de billes entre ces gamins qui se prétendent RESPONSABLES d'une nation, la nôtre...mais, malheureusement ils n'amusent qu'eux-mêmes, et le divin...où se trouve-t-il dans tout cela ? Irène Saïd

    Irene Said

    09 h 50, le 30 octobre 2016

  • SOUHAITONS... L,ESPOIR NE MEURT JAMAIS... QUE LA CONCORDE ET L,ENTENTE REGNENT ENFIN PAR LA VOLONTE DE TOUS SES FILS DANS CE PAUVRE PAYS MARTYRISE ! ET JE REPETE MA VISION DEJA PUBLIEE IL Y A PRESQUE DEUX ANS : L,ESPOIR SOUS UN CEDRE ASSOUPI, JE FIS UN REVE ETRANGE. JE VIS, A MES YEUX CLOS, APPARAITRE UN ARCHANGE. IL ME DIT QU,AU LIBAN L,ESPOIR SUBSISTE ENCORE, QU,APRES LA SOMBRE NUIT EMERGERAIT L,AURORE. TU VERRAIS, ME DIT-IL, SES ENFANTS S,EMBRASSER, L,ENTENTE ET L,AMITIE LES HAINES REMPLACER ; ET, DANS L,ENIVREMENT DE LA FELICITE, RENAITRE L,AFFECTION ET LA FRATERNITE. TU VERRAIS TON PAYS, AU REGISTRE DES AGES, EN LETTRES TOUTES D,OR, REECRIRE LES PAGES, EFFACANT LES HORREURS D,UN PASSE QU,ON ABHORRE. - ARCHANGE DES ETHERS, DIS-MOI, REPETE ENCORE, REMPLIS MON COEUR D,ESPOIR ; O MESSAGER DIVIN, MONTRE-MOI DU LIBAN CE VISAGE SEREIN. - SOUDAIN, DE L,AUBE POINTE UN TOUT PREMIER RAYON ! LE LIBAN N,EST QUE JOIE ! ET FETE ! ET REVEILLON ! P.S. L,ESPOIR NE MEURT JAMAIS ! PHENIX, PAR LA VOLONTE DE TOUS SES FILS, RESSUSCITERA DE SES CENDRES !!!

    CENSURE CRIMINELLE. NI ABONNEMENT NI SOUTIEN.

    08 h 37, le 30 octobre 2016

  • quelle supercherie, décidément le Liban ne changera jamais on adapte la constitution à chaque élection "le consensus" il n'y aura jamais de règle ! comment peut on être élu par un parlement qui lui même est illégal? La seule logique était une élection des députés et ensuite une élection du Président par cette nouvelle chambre Le comble c'est que le candidat a lui même critiqué la méthode mais bon il n'est pas à un changement près !! et les électeurs ont une mémoire défaillante voir proche de la maladie d’Alzheimer

    yves kerlidou

    08 h 35, le 30 octobre 2016

Retour en haut