Rechercher
Rechercher

Liban - Social

Quand des employées de maison migrantes jouent au mannequin...

Une jeune femme sur le podium.

À l'occasion de la fête du Travail, l'association Insan a célébré son quatrième défilé de mode annuel, « La célébration des couleurs 2016 », le 15 mai à l'Oliver à Gemmayzé.
L'événement a vu la participation d'employées de maison migrantes, d'employeurs, de représentants de médias et d'activistes de la société civile. Pour la quatrième année consécutive, des travailleuses migrantes ont défilé, portant les quelque 41 créations de jeunes designers libanais, notamment d'Elsie Germanos, Joy Hanna, Kemel Assaad, Maria Badari, Nada Tamer, Randa Dirani et Tatiana Hobeiche. Treize nationalités étaient donc au rendez-vous sur le podium, des travailleuses du Sri Lanka, du Bangladesh, des Philippines, du Soudan, de France, mais aussi du Liban. Cerise sur le gâteau, c'est en costumes traditionnels que ces mannequins d'un soir ont clôturé la cérémonie, présentant ainsi 11 tenues colorées de leurs pays.
« La célébration des couleurs » met l'accent sur le racisme et ses préjudices au sein de la société libanaise. Elle a pour objectifs de briser les stéréotypes et de donner une image positive des employées de maison migrantes.
Le défilé de mode annuel est l'un des événements les plus importants qu'organise Insan. Il vise à mettre en exergue la situation critique que vivent les 250 000 employées de maison migrantes au pays du Cèdre, à déstigmatiser le travail domestique et à montrer les employées de maison sous un nouveau jour.

A.M.H.


À l'occasion de la fête du Travail, l'association Insan a célébré son quatrième défilé de mode annuel, « La célébration des couleurs 2016 », le 15 mai à l'Oliver à Gemmayzé.L'événement a vu la participation d'employées de maison migrantes, d'employeurs, de représentants de médias et d'activistes de la société civile. Pour la quatrième année consécutive, des...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut