Reportage

La guerre de communication russe en Syrie, en vidéo

Capture d'écran du reportage de France 24.

En Syrie, la campagne aérienne d'envergure lancée par la Russie en septembre 2015 a permis à l'armée du régime de Bachar el-Assad, qui subissait revers après revers, de se retrouver en position de force, au grand dam de l'opposition et de la rébellion.

Depuis la décision, à la mi-mars, du président russe Vladimir Poutine de retirer partiellement ses troupes, Moscou se présente comme le principal pacificateur sur le terrain.
Plus de 90 localités et villages et 52 groupes rebelles ont signé des trêves locales avec les forces gouvernementales, soutenues par Moscou, explique le général russe Sergei Kuralenko, chef d'un centre d'appels sur la base aérienne de Hmeimim, l'une des places fortes du déploiement russe en Syrie. Le haut-gradé assure qu'à l'issue de ces accords, plus de 7.000 combattants rebelles ont déposé leurs armes.

Récemment, le ministère russe de la Défense a convié la presse étrangère à suivre une partie des activités de son armée en Syrie. Les reporters de France 24 se sont ainsi rendus dans la localité de Kawkab, située dans banlieue de Hama, dans le centre de la Syrie, où l'on voyait des habitants en liesse remercier la Russie et l'armée syrienne d'avoir libéré leur village. 

Un reportage exclusif de notre partenaire, France 24, sur la communication de guerre russe en Syrie.

 

 

Lire aussi
L'orchestre symphonique russe en concert dans l'amphithéâtre de Palmyre

Dans des villages syriens, les Russes se posent en artisans de la paix


En Syrie, la campagne aérienne d'envergure lancée par la Russie en septembre 2015 a permis à l'armée du régime de Bachar el-Assad, qui subissait revers après revers, de se retrouver en position de force, au grand dam de l'opposition et de la rébellion.


Depuis la décision, à la mi-mars, du président russe Vladimir Poutine de retirer partiellement ses troupes, Moscou se...

commentaires (0)

Commentaires (0)