Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Syrie

La Russie veut mettre des rebelles syriens sur liste noire, le Conseil de sécurité refuse

Le Royaume-Uni, la France, les Etats-Unis et l'Ukraine ont bloqué mardi une demande de la Russie à l'ONU qui réclamait d'ajouter deux groupes rebelles syriens à la liste des organisations "terroristes" et de les écarter du processus de paix syrien, ont rapporté des diplomates.


Moscou demandait que les groupes Ahrar al-Cham et Jaïch al-Islam soient ajoutés à la liste noire des organisations considérées comme "terroristes", en raison de leurs liens avec el-Qaëda et le groupe Etat islamique (EI).
Les quinze membres du Conseil de sécurité doivent être unanimes pour placer des organisations sur cette liste et les soumettre à des sanctions. Ce rejet mardi par quatre d'entre eux a donc rendu la requête russe obsolète.
La tentative russe concernant ces deux groupes "qui sont parties prenantes du cessez-le-feu aurait pu avoir des conséquences néfastes sur la trêve au moment même où nous essayons de désamorcer la situation", a commenté un porte-parole de la mission américaine à l'ONU. "Ce n'est pas le moment de changer d'orientation, il faut au contraire redoubler d'efforts pour réduire la violence", a-t-il insisté.


Jaïch al-Islam fait partie du Haut comité des négociations (HCN) qui participe aux pourparlers de Genève dans le but de mettre fin au conflit ayant fait plus de 270.000 morts et déplacé des millions de personnes depuis 2011. Jaïch al-Islam est le plus important groupe rebelle dans la région de Damas et est soutenu par l'Arabie saoudite.
Ahrar al-Cham, financé par la Turquie et des Etats du Golfe, est l'un des plus importants groupes rebelles syriens. D'inspiration salafiste, ce groupe a notamment combattu aux côtés du Front Al-Nosra, la branche syrienne d'el-Qaëda, près d'Alep et dans la province d'Idleb.


Cette dispute sur la proposition russe intervient alors qu'une réunion du Groupe international de soutien à la Syrie (GISS), co-présidé par la Russie et les Etats-Unis, est prévue le 17 mai à Vienne. Le GISS avait tenté l'année dernière d'établir une liste des groupes considérés comme "terroristes", qui avaient rapidement échouée devant la profusion des propositions émises par les différentes parties.
L'initiative russe sur ces deux groupes aurait été "extrêmement contre-productive, nuisant à la fois aux efforts de maintenir la trêve et de reprendre les négociations à Genève", a insisté un diplomate s'exprimant sous couvert d'anonymat.


Le Royaume-Uni, la France, les Etats-Unis et l'Ukraine ont bloqué mardi une demande de la Russie à l'ONU qui réclamait d'ajouter deux groupes rebelles syriens à la liste des organisations "terroristes" et de les écarter du processus de paix syrien, ont rapporté des diplomates.
Moscou demandait que les groupes Ahrar al-Cham et Jaïch al-Islam soient ajoutés à la liste noire des...