X

La Dernière

Le (délicieux) pain quotidien de Ralph Bitar

Papilles
28/04/2016

Ralph Bitar est ingénieur et, même s'il a ouvert il y a peu une boulangerie organique qu'il a baptisée Bread Butiq, il demeure fidèle à son premier métier. D'ailleurs, c'est à partir de cette boulangerie de Jal el-Dib, où il pétrit lui-même la pâte après avoir choisi les meilleurs ingrédients, qu'il reste connecté via Internet à son entreprise spécialisée dans le développement de logiciels. « J'ai tout étudié, tout organisé avant de me lancer », souligne Ralph Bitar, qui est clairement un perfectionniste né. Encouragé par ses amis et sa famille, il se lance donc dans cette entreprise particulière, devenant un des rares boulangers au Liban à utiliser le levain dans sa fabrication du pain. Un produit purement naturel, fabriqué à partir de farine et d'eau.
Son amour des aliments sains est presque inné. « J'ai toujours été attentif à la composition des aliments. Aujourd'hui, je ne mange plus que des produits naturels», note-t-il.

Cet intérêt s'est développé quand il est parti aux États-Unis, où il fallait alors faire un effort particulier pour s'alimenter sainement. C'est là qu'il a commencé à préparer son propre pain. « Il m'était vraiment difficile d'avaler leur pain industriel. Et un jour, dans une librairie, j'ai trouvé un livre intitulé The Festive Book of Bread qui présentait des recettes liées à la préparation de pains particuliers », raconte Ralph Bitar.
Il tente une première recette et commence ainsi à confectionner son propre pain. De retour au Liban, il partage sa recette avec sa mère, qui est elle-même un cordon bleu. « C'est elle qui m'a donné le goût des bonnes choses. Carole Bitar, ma sœur, aime aussi la cuisine et elle a tenu durant plusieurs années son propre restaurant à Achrafieh », dit-il. Cette passion remonte à son enfance où, se souvient-il, lors d'un été passé en montagne, il s'était plu à préparer des manakich utilisant un four improvisé fabriqué à partir d'une dalle chauffée avec des brindilles de bois. « Je devais avoir dix ans. J'étais avec un camarade et nous nous sommes mis à vendre ces galettes aux passants et aux automobilistes. Je me rappelle, j'avais gagné 300 livres... C'était une grosse somme à l'époque!», s'exclame-t-il.

Aujourd'hui, c'est dans une boulangerie ultramoderne que Ralph Bitar pétrit son pain au levain, utilisant plusieurs genres et divers mélanges de farine organique, et cela tout en gardant un œil vigilant sur son entreprise dont le siège se trouve à Berytech.
« Avant d'ouvrir Bread Boutiq, j'ai fait une étude de marché et j'ai suivi des formations en Europe », dit-il. C'est avec les meilleurs experts en pain qu'il a travaillé en Espagne et en Italie où il a perfectionné la confection du Panettone, très justement baptisé le roi du pain, car très difficile à préparer.
Ralph Bitar ne rechigne pas sur la qualité supérieure des ingrédients qu'il utilise. En proposant son produit, il veut encourager les gens à redécouvrir le véritable goût du pain, encore plus inspiré par un livre illustré datant de 1890, qu'il vient de découvrir, hérité de son grand-père.
Sérieux, exigeant, Ralph Bitar met de la passion dans tout ce qu'il fait. Il aime les sports de glisse, le volley-ball et le billard. Côté aliments, il a une préférence pour... les produits fermentés, comme le fromage, le vin et, bien sûr, le pain. Il aime aussi « tout ce qui est bon ». « Et l'on ne peut pas confectionner de bonnes choses avec des produits médiocres », martèle-t-il.

 

Dans la même rubrique
Rabih Abouhalka, un chef à domicile

« Cubanos », l'aventure d'un sandwich

Yas et Leelou, pour l'amour du sucre

Katia Lteif Ward, de la banque à la Villa Rothschild

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

JE NE ME REFERE POINT A L,AMI BITAR DANS CETTE REACTION... MAIS, SOUDAIN, LES PRODUITS NATURELS -BIO- ONT SUBMERGE TOUS LES MARCHES DE TOUS LES PAYS DU MONDE... OU SONT PARTIS LES INSECTICIDES ET AUTRES SPAYS NUISIBLES ? DES BIOS OU DES MAFI-OS ?

Su Ab

Excellent pain ! Identique a ce qu'on peut acheter dans les meilleurs boulangeries européennes .

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le CPL songe sérieusement à rester en dehors du prochain gouvernement

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants