Dernières Infos

L'EI s'est emparé de la majorité du camp de Yarmouk à Damas

AFP
12/04/2016

Le groupe État islamique (EI) a pris le contrôle de la majorité du camp palestinien de Yarmouk dans le sud de Damas, après y avoir chassé son rival el-Qaëda, a affirmé mardi à l'AFP le dirigeant de l'OLP à Damas.

"Daech (acronyme arabe de l'EI) a commencé vendredi à attaquer les positions de son ancien allié à Yarmouk, le Front Al-Nosra (branche syrienne d'el-Qaëda) et s'est emparé de 60% du camp", a déclaré Anouar Abdel Hadi. "Une partie des combattants d'Al-Nosra ont rejoint les rangs de Daech. L'EI a assiégé les dernières positions d'Al-Nosra et a exigé qu'il évacue le camp", a-t-il ajouté.

Il a précisé que "les affrontements avaient fait des morts, surtout dans les rangs d'Al-Nosra, en plus d'au moins trois civils". De violents combats faisaient toujours rage dans le camp mardi, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
Aamaq, l'agence de presse liée à l'EI, a rapporté également que le groupe ultraradical s'était emparé de la majeure partie du camp.

Yarmouk est un grand quartier du sud de la capitale syrienne. Plus de 160.000 personnes y vivaient avant le début du conflit en 2011.
Il ne reste plus que 6.000 civils dans le camp. L'EI possède 3.000 combattants à Yarmouk et dans le quartier limitrophe de Hajar al-Aswad, tandis qu'Al-Nosra n'en compte que 300.

Depuis avril 2015, Al-Nosra et l'EI contrôlaient 70% du camp, selon le responsable de l'OLP, tandis que les organisations palestiniennes et les forces gouvernementales sont présentes dans le nord du camp.
"L'EI a lancé cette offensive après ses défaites à Palmyre at à al-Qaryatayn pour prouver qu'il est toujours fort et capable de combattre", a-t-il dit en condamnant l'attaque.
Un accord qui prévoyait l'évacuation de 4.000 personnes, dont 2.000 jihadistes appartenant à l'EI et à Al-Nosra, de Yarmouk et des quartiers limitrophes avait échoué fin décembre.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

25 mai 2000-25 mai 2019 : ce qui reste de la fête de la Libération

Un peu plus de Médéa AZOURI

Et si on faisait tous la grève ?

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants