X

Liban

Saja al-Doulaïmi, l’ex-épouse de Baghdadi, veut vivre « libre » en Europe

Dans la presse

« Je suis étiquetée terroriste alors que j'en suis loin », se défend la jeune femme, dans un entretien accordé au quotidien suédois « Expressen » et réalisé au Liban.

OLJ
01/04/2016

Saja al-Doulaïmi, ex-épouse du chef du groupe État islamique, Abou Bakr al-Baghdadi, dont elle a eu une fille, a confié vouloir s'installer en Europe pour y vivre « libre », dans un entretien au quotidien suédois Expressen, réalisé au Liban.
« Je veux vivre dans un pays européen, pas un pays arabe », affirme Saja al-Doulaïmi dans cet entretien publié hier. « Je veux vivre libre », déclare la jeune femme de 28 ans qui vante les vertus de la charia (la loi islamique), gage selon elle de « liberté et de droits pour les femmes ».
Sa fille de 7 ans, Hagar, explique de son côté vouloir aller en Europe pour « étudier ». Une comparaison d'ADN a confirmé qu'elle était bien l'enfant de Baghdadi.
« Je suis étiquetée terroriste alors que j'en suis loin », déplore Saja al-Doulaïmi, libérée il y a quelques mois d'une prison libanaise, où elle était retenue depuis 2014 avec ses enfants.
Née dans une famille de la bourgeoisie irakienne, elle raconte avoir d'abord été mariée avec un Irakien membre de la garde personnelle de Saddam Hussein. Ils ont eu des jumeaux ensemble. Veuve, elle se remarie en 2008, sur les conseils de son père, avec Bagdhadi, qu'elle décrit comme un « père de famille normal », professeur d'université, adulé des enfants.
« Comment il est devenu l'émir (désormais "calife") de l'organisation terroriste la plus dangereuse du monde est un mystère », indique celle qui dit l'avoir quitté, enceinte, après trois mois de mariage. « Notre dernière conversation remonte à 2009. Il m'a demandé si je voulais revenir, mais j'avais pris ma décision », dit-elle. « En quoi tout cela est de ma faute ? J'ai été mariée avec lui en 2008. Nous sommes divorcés maintenant », conclut-elle. Elle s'est remariée avec un Palestinien dont elle a un enfant.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Rotary Beyrouth

Cette dame est vraiment une bonne mère, elle passe son temps à se marier. Je ne pense pas qu'elle puisse être heureuse en Europe. L'Iraq a besoin de personnes comme elles pour donner l'exemple..

F. MALAK

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué