X

La Dernière

Journée « Goût de France » : la cuisine gastronomique française s’invite au Liban

Événement
18/03/2016

Les plus grandes tables sont prêtes à être à nouveau dressées pour le second service de la journée « Goût de France » qui aura lieu le 21 mars, au Liban comme à travers le monde, afin de célébrer la gastronomie française. C'est donc au cœur des cinq continents, dans les airs comme sur la mer, que plus de 1 500 chefs rendront hommage à travers leurs assiettes à l'excellence de l'art culinaire français.
Cette seconde édition, à l'initiative du ministère français des Affaires étrangères et du Développement international, a trouvé un écho au Liban grâce à l'ambassadeur de France, Emmanuel Bonne, qui a ouvert hier les portes de la Résidence des Pins afin de promouvoir l'événement.
M. Bonne a notamment souligné, au cours d'une conférence de presse marquant le coup d'envoi de cette initiative, que la gastronomie fait partie du patrimoine de la France et qu'elle constitue une part majeure de l'identité et de la culture françaises, comme en témoigne notamment l'inscription par l'Unesco, en 2010, du repas gastronomique des Français au patrimoine culturel immatériel de l'humanité. La gastronomie occupe ainsi une place importante dans l'image de la France à l'étranger, et cet événement a pour but, spécialement au Liban, de réaffirmer, certes, l'amitié franco-libanaise, mais surtout de souligner le rayonnement culturel de la France au Liban. La gastronomie reste un élément de l'attractivité française et représente, comme le précise l'ambassadeur, un enjeu et une force économique. Il y a donc un travail à la française à valoriser, au Liban comme à travers le monde.

Transmettre un savoir-faire
C'est dans un esprit de partage et de découverte que les chefs à travers leurs plus belles tables représenteront et incarneront l'art de vivre à la française, en portant à leur sommet l'exigence de la perfection, de la cuisine à la table.
Cette journée dédiée aux amoureux de la bonne cuisine est une expérience culturelle. Les valeurs que la gastronomie française véhicule, telles que le partage et le plaisir, s'inscrivant dans le respect de l'environnement et donc d'une alimentation saine, sont le fil conducteur des menus des chefs.
Chaque menu valorisera la gastronomie française dans toute sa diversité, des cuisines de bistro aux plus expérimentales, mettant à l'honneur l'innovation de la cuisine française, laissant une liberté totale aux différents chefs pour qu'ils accordent leurs menus au gré des produits régionaux français et de leurs marchés. L'ambassadeur Bonne a souligné que cet événement est l'occasion de transmettre un savoir-faire qui est à perpétuer. Dans ce cadre, le Liban a de commun avec la France le goût d'être à table dans un esprit de communion.
Si vos papilles salivent à l'approche du 21 mars, fins gourmets et grands gourmands, neuf des meilleures tables beyrouthines proposeront pour l'occasion des dîners à la française. Le Bergerac, Le Burgundy, Le Fred, Le Ô Monot, Le Gabriel, Le Grand Hills Broumana, La Martingale (Casino du Liban), le Sydney's et enfin le Talleyrand seront donc les témoins, à travers leurs différents menus plus riches les uns que les autres, de l'excellence des traditions culinaires françaises au Liban. La Résidence des Pins organisera elle aussi, comme les neuf autres restaurants libanais participant à la journée Goût de France, son dîner gastronomique à la française avec une soixantaine d'invités triés sur le volet.
Le maître mot de cette journée étant le partage, certains restaurateurs profiteront de l'événement pour reverser une partie de leurs recettes à des œuvres caritatives.

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Le franbanais

Citoyen grognon de Anne-Marie El-HAGE

Assez ! Khalass ! Enough !

Décryptage de Scarlett HADDAD

Médiation gouvernementale : le « Bassil nouveau » est arrivé !

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué