Dernières Infos

Nigeria : 195 otages de Boko Haram libérés (armée)

AFP
18/02/2016

L'armée nigériane a annoncé jeudi avoir libéré 195 otages de Boko Haram au cours d'opérations militaires contre le groupe islamiste dans plusieurs villages du nord-est du pays.

L'armée a dit avoir mené une contre-offensive dans plusieurs villages de l'Etat de Borno occupés par Boko Haram et y avoir retrouvé, outre 195 otages, du bétail, deux camions, 180 motos et 750 vélos -- de plus en plus utilisés lors d'attaques islamistes, faute de mieux.
"Un certain nombre de terroristes de Boko Haram ont aussi été tués", a précisé le colonel Sani Usman, porte-parole de l'armée, dans un communiqué.

L'armée nigériane a déjà annoncé la libération de plusieurs centaines d'otages de Boko Haram ces derniers mois, notamment lors d'opérations militaires dans la forêt de Sambisa, un des fiefs historiques du groupe islamiste, également dans l'Etat de Borno, où de nombreux camps ont été démantelés.

Cette nouvelle offensive fait suite à une opération de grande envergure menée cette semaine sur le sol nigérian par l'armée camerounaise, qui a affirmé avoir tué un grand nombre d'islamistes, libéré une centaine d'otages et saisi une quantité importante d'armes et de matériel.

Au Nigeria, le pays le plus peuplé d'Afrique --avec 170 millions d'habitants--, l'insurrection islamiste a fait plus de 17.000 morts en six ans.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

25 mai 2000-25 mai 2019 : ce qui reste de la fête de la Libération

Un peu plus de Médéa AZOURI

Et si on faisait tous la grève ?

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants