Liban

Mokbel : Un transfert du dossier de Samaha à la Cour de Justice affaiblirait le Tribunal militaire

Le ministre libanais de la Défense, Samir Mokbel, a estimé mercredi qu'un transfert à la Cour de Justice du dossier de l'ancien ministre Michel Samaha, jugé par le Tribunal militaire, contribuerait à affaiblir cette instance.

Michel Samaha a été libéré sous caution le 14 janvier dernier par la Cour de cassation militaire après avoir purgé une peine de 4 ans et demi de prison (trois ans et demi de facto), pour avoir transporté des explosifs qui lui avaient été remis en Syrie, en vue de perpétrer des attentats au Liban, en 2012. Son procès a repris le 21 janvier. Cette relaxe a été largement critiquée, notamment dans les rangs de l'alliance du 14 Mars. Une nouvelle audience a été fixée à jeudi. Le transfert du dossier de Michel Samaha est notamment réclamé par le ministre de la Justice, Achraf Rifi.

"Il est du droit du ministre de la Justice de réclamer un tel transfert, mais en tant que ministre de la Défense, responsable administrativement du Tribunal militaire, je dis que le moment est inopportun, car un tel transfert affaiblirait le Tribunal militaire, alors qu'en ce moment nous avons besoin de cette juridiction", a affirmé M. Mokbel.


Le ministre libanais de la Défense, Samir Mokbel, a estimé mercredi qu'un transfert à la Cour de Justice du dossier de l'ancien ministre Michel Samaha, jugé par le Tribunal militaire, contribuerait à affaiblir cette instance.


Michel Samaha a été libéré sous caution le 14 janvier dernier par la Cour de cassation militaire après avoir purgé une peine de 4 ans et demi de...