X

Moyen Orient et Monde

Fin des opérations contre le PKK à Cizre

Turquie
OLJ
12/02/2016

Les opérations conjointes militaires et policières particulièrement meurtrières menées, depuis deux mois, contre les rebelles kurdes dans le bastion kurde de Cizre, au sud-est de la Turquie, ont pris fin, a annoncé hier le ministre turc de l'Intérieur, Efkan Ala.
« Les opérations contre l'organisation terroriste (Parti des travailleurs du Kurdistan, PKK) ont pris fin ce jour avec grand succès », a-t-il dit, cité par la presse, indiquant cependant que le couvre-feu imposé depuis le début de l'offensive sera maintenu afin, selon lui, d'assurer le retour des habitants qui ont fui les combats. Le ministre a souligné que les forces de l'ordre avaient « entièrement pris le contrôle » de la ville où, comme dans d'autres localités du Sud-Est anatolien à majorité kurde, les rebelles kurdes avaient lancé une « insurrection », la guérilla urbaine armée ayant creusé des tranchées et érigé des barricades sur ces sites.
Cizre, proche de la frontière syrienne et irakienne, qui a été vidée de la quasi-totalité de ses 120 000 habitants, poussés à l'exode, a été un emblème de la reprise des combats l'été dernier entre Ankara et le mouvement kurde armé, après une accalmie de deux ans. La ville a été bouclée et aucun journaliste ni observateur indépendant n'a été autorisé à y pénétrer.
Selahattin Demirtas, le chef du parti prokurde HDP (Parti de la démocratie des peuples), troisième force politique au Parlement, a accusé en début de semaine le pouvoir turc d'avoir commis un « massacre » à Cizre, ce qui a été catégoriquement démenti par les autorités. Les combats dans la zone kurde ont fait de nombreux morts de part et d'autre (250 militaires et policiers et plus de 750 rebelles, selon l'armée), et quelque 200 civils auraient perdu la vie depuis l'instauration du couvre-feu, selon les ONG.
Parallèlement, tôt hier matin, les sièges de deux quotidiens proches du gouvernement ont été visés, à Istanbul, par des attaques attribuées par les autorités aux rebelles kurdes. Les deux attaques n'ont fait aucun blessé, uniquement des dégâts matériels mineurs.
(Source : AFP)

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants