Dernières Infos

Des Israéliens s'installent dans des appartements "achetés" à Hébron

AFP
21/01/2016

Des dizaines d'Israéliens se sont installés jeudi dans deux appartements qu'ils affirment avoir achetés dans le centre-ville de Hébron en Cisjordanie occupée, provoquant de violents heurts, selon des témoins.

Les deux habitations sont situées dans un immeuble se trouvant près du Caveau des Patriarches, un site religieux vénéré par les juifs et les musulmans, dans le centre de cette ville considérée comme une poudrière du territoire palestinien occupé.

"Un groupe de dizaines de colons juifs accompagnés par un rabbin ont forcé l'entrée de l'immeuble" dans la rue al-Chouhada (Martyrs), a déclaré à l'AFP Jawad Abou Eisheh, un membre d'un groupe de jeunes hostile à la colonisation.

Yishai Fleisher, un porte-parole de la communauté juive locale, a affirmé que les maisons avaient été achetées légalement à leurs propriétaires palestiniens qui les avaient préalablement évacuées. L'arrivée des colons n'a pas été coordonnée avec l'armée "de crainte de fuites ou de tentatives pour empêcher" leur installation, a-t-il ajouté. Mais les forces israéliennes ont été vues plus tard protéger les colons qui ont été attaqués à coups de pierres par des habitants palestiniens.

Les soldats ont riposté avec des grenades assourdissantes et un certain nombre de Palestiniens blessés ont été transportés à l'hôpital, selon un correspondant de l'AFP sur place. Les violences ont ensuite cessé.

Environ 500 colons juifs vivent dans le centre-ville de Hébron au milieu de 200.000 Palestiniens. Le ministre israélien de l'Immigration Zeev Elkin a salué "l'expansion de la présence juive" à Hébron et appelé son collègue à la Défense Moshé Yaalon à "fournir aux colons toute l'aide possible et à ne pas plier devant les fauteurs de troubles palestiniens".

M. Yaalon devra encore approuver la démarche des colons, alors qu'un porte-parole de la police a affirmé qu'un tribunal avait ordonné le "gel" de cette affaire en attendant une décision finale. On ignorait dans l'immédiat si les colons seraient autorisés à rester dans les appartements le temps que l'affaire soit réglée.
Selon la loi palestinienne, il est interdit de vendre des maisons à des Israéliens en Cisjordanie.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Rencontres

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.