Rechercher
Rechercher

Liban-Onu

Le Pnud se défend des accusations de corruption

Suite à une lettre publiée la semaine dernière par la presse reflétant les soupçons de couverture de corruption par certains membres de l'équipe du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) au Liban, dans le cadre de la reconduction d'Averda (Sukleen), l'institution onusienne a publié sur son site Internet ainsi que sur ses médias sociaux une note d'information soulignant que « le Pnud, à travers son personnel et ses consultants choisis pour leur intégrité et leur compétence, fournit des conseils techniques au gouvernement libanais selon les demandes de ce dernier ».
« En 2010, la coopération technique du Pnud dans le domaine de la gestion des déchets solides a été exclusivement axée sur l'élaboration d'une stratégie à long terme basée sur l'approche de la transformation des déchets en énergie – approche respectueuse de l'environnement encouragée dans le monde entier – et qui a été adoptée par le Conseil des ministres en 2010. Le texte en question ne fait aucune référence à des entrepreneurs actuels ou futurs. Le Pnud n'a joué aucun rôle dans la décision de prolonger le contrat avec Averda, adoptée en Conseil des ministres en avril 2010 », ajoute le texte.
« Par principe, le Pnud n'intervient pas dans les affaires relevant de la compétence exclusive du gouvernement libanais, notamment la gestion des contrats publics. Récemment, le gouvernement libanais a sollicité le Pnud pour fournir des conseils techniques afin d'élaborer un plan visant à résoudre la crise actuelle des déchets solides. Nous faisons cela, comme toujours, en ligne avec les principes et valeurs des Nations unies et en plaçant au premier plan l'intérêt du peuple libanais », affirme la note du Pnud.


Suite à une lettre publiée la semaine dernière par la presse reflétant les soupçons de couverture de corruption par certains membres de l'équipe du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) au Liban, dans le cadre de la reconduction d'Averda (Sukleen), l'institution onusienne a publié sur son site Internet ainsi que sur ses médias sociaux une note d'information...

commentaires (0)

Commentaires (0)