Nos Lecteurs ont la Parole

May Chidiac, 10 ans déjà...

Dounia MANSOUR ABDELNOUR
OLJ
23/09/2015

Je ne connais pas May Chidiac personnellement. Je suivais les nouvelles lorsqu'elle présentait le journal sur la LBC, sans plus. L'écran renvoyait d'elle l'image d'une jeune journaliste professionnelle, belle, élégante et dynamique. Et puis, de présentatrice du journal, elle devint la une des nouvelles lorsqu'elle fut visée, il y a dix ans, jour pour jour, le 25 septembre 2005, par un attentat où la charge destinée à la tuer fut mise sous sa voiture. Elle fut déchiquetée et perdit un bras et une jambe dans l'attentat. Elle survécut.
Elle survécut en lambeaux. Des mois durant, voire des années, sa vie ne fut qu'une succession d'épreuves, de souffrances, de tourments physiques et de luttes contre le désespoir. Ballotée d'hôpital en hôpital, de salle d'opération en salle d'opération, elle subissait, elle encaissait, elle résistait. Elle tenait bon. Et depuis, May Chidiac continue à survivre, menant une vie active à travers l'enseignement, sa fondation et l'écriture. Le sourire aux lèvres, elle survit à la douleur, à l'injustice du sort, à l'iniquité, à la haine, aux forces de l'obscurantisme, au désespoir. Elle survit aussi pour triompher des assassins qui ont voulu l'éliminer pour étouffer sa voix et terroriser ceux qui se risqueraient à avoir son courage.On ne peut que s'incliner devant l'âme de cette femme qui, contre toute attente, montre chaque jour de sa vie un courage, un cran, un stoïcisme inattendus. Cerise sur le gâteau, son humour poussé jusqu'à l'autodérision est resté intact ; elle a même la force d'en rire.
Peu de personnes auraient pu se montrer aussi pugnaces et résolues face à l'adversité. Et on a l'impression que plus le temps passe, plus elle est déterminée, présente, ardente. Et l'on se demande : d'où tire-t-elle cette force herculéenne à accepter son destin, à boire le calice jusqu'à la lie ? Héroïne de la liberté d'expression, May Chidiac reste un exemple et un modèle de courage. L'odieuse tentative d'assassinat sur sa personne a révélé au monde l'autre face de May Chidiac, la face cachée, inconnue, insoupçonnée, d'une dame au cœur fier.

Dounia MANSOUR ABDELNOUR
Londres

À la une

Retour à la page "Nos Lecteurs ont la Parole"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants