Rechercher
Rechercher

Liban

Zeaïter : L’entreposage des ordures à proximité de l’aéroport met en danger le trafic aérien

Le ministre des Travaux publics et des Transports, Ghazi Zeaïter, a mis en garde, hier, les municipalités de Ghobeyri et de Choueifat contre toute tentative de déposer les ordures qui s'amoncellent dans ces localités sur des terrains appartenant à l'aéroport de Beyrouth.
M. Zeaïter a effectué une tournée à l'aéroport Rafic Hariri pour inspecter la situation autour de l'enceinte de l'aéroport, certaines municipalités s'étant débarrassées des ordures sur des terrains relevant de l'aéroport de Beyrouth, non loin des pistes.
« Ce qui se passe aujourd'hui aux alentours et à l'aéroport de Beyrouth est inadmissible et nous pousse à mettre l'accent sur le fait que la sécurité du trafic aérien est tributaire de quelques travaux entrepris dans une zone proche de la piste ouest ; certains utilisent ces vastes espaces pour y jeter des ordures. Nous ne sommes pas là pour aggraver le problème mais pour trouver des solutions. Il ne faut pas que la crise des ordures génère une crise plus importante et plus grave », a-t-il dit.
M. Zeaïter a souligné que « ce qui se passe actuellement sur des terrains appartenant au ministère des Travaux publics et des Transports, que ce soit à l'aéroport de Beyrouth ou sur les biens-fonds maritimes, est totalement interdit. Au cas où on continue à jeter des ordures dans des terrains à proximité de l'aéroport de Beyrouth, la sécurité de l'aviation sera mise en danger ; les immondices pourraient par exemple attirer de grands oiseaux... Je suis en train de tirer la sonnette d'alarme afin que chacun assume ses responsabilités. Je m'adresse, dans ce cadre, à partir de l'aéroport Rafic Hariri, aux ministres de l'Environnement, Mohammad Machnouk, et de l'Intérieur, Nouhad Machnouk », a-t-il poursuivi.
« Dimanche, j'ai vu des tracteurs casser les garde-fous sur l'autoroute de Jiyeh pour utiliser les pierres et bloquer le chemin. Cela constitue également un saccage des biens publics », a-t-il affirmé.
En réponse à une question, le ministre des Travaux publics a estimé que « le dossier des ordures devrait figurer en tête de l'ordre du jour du Conseil des ministres ».


Le ministre des Travaux publics et des Transports, Ghazi Zeaïter, a mis en garde, hier, les municipalités de Ghobeyri et de Choueifat contre toute tentative de déposer les ordures qui s'amoncellent dans ces localités sur des terrains appartenant à l'aéroport de Beyrouth.
M. Zeaïter a effectué une tournée à l'aéroport Rafic Hariri pour inspecter la situation autour de...

commentaires (0)

Commentaires (0)