X

Liban

Cinq mille randonneurs au côté de militaires dans le Chouf

Loisirs
02/06/2015

Pour la troisième année consécutive, l'association Jabalna a organisé dimanche une journée de randonnée dans le Chouf.
L'événement, organisé en partenariat avec la réserve des Cèdres du Chouf, a été un véritable succès : plus de 5 000 personnes ont pris part à la marche, sans compter la mobilisation des locaux.
Jabalna a également sollicité deux cents hommes du régiment des commandos libanais pour marcher avec les civils. Un commandant explique que « les gens sont heureux de marcher au côté des soldats, ils apprécient d'autant plus le challenge. Et les militaires se montrent très disponibles pour faire des photos avec le public ». Le général Chamel Roukoz était également présent au point de départ pour encourager ses hommes et les sportifs.

Nizar Hani, directeur de la réserve, se réjouit d'un tel engouement de la part du public : « Notre but était de sensibiliser les Libanais à la beauté des paysages du Chouf et nous sommes heureux de voir autant de personnes se manifester. » Pour permettre au plus grand nombre de prendre part à l'événement, l'association Jabalna a également mis à la disposition du public des navettes de bus en partance de plusieurs régions : Beyrouth, Damour, Deir el-Qamar, Baakline et Bekaata.

Sous le slogan « Let's walk » (« Marchons »), les randonneurs ont pris le départ depuis la forteresse de Niha pour terminer leur marche dans le village de Maasser el-Chouf. Deux options pour eux : une marche de dix ou de vingt-deux kilomètres pour les plus sportifs. Au total, hommes, femmes, enfants et militaires ont sillonné la montagne pendant près de quatre heures.

Pour Lynn, une participante, le défi est réussi. « C'est la première fois que je viens dans cette région, c'est une belle expérience mais je reconnais que c'était plus difficile que prévu », explique-t-elle en riant.
L'équipe de volontaires s'est chargée de distribuer des bouteilles d'eau et des casquettes tout le long du parcours pour faciliter la marche sous le soleil. La Croix-Rouge libanaise était aussi présente. Elle a dénombré quinze incidents mineurs et trois tachycardies.
Au point d'arrivée, les sportifs ont pu profiter d'un lunch traditionnel préparé par les habitants du village de Maasser el-Chouf.

 

Lire aussi
« Tripoli n'est pas seulement un champ de bataille »

Temples romains à Aïn Akrin et vieilles églises à Amioun

De Nabatiyeh au château de Beaufort, des Libanais rencontrent des Libanais

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Les dessous de la parenthèse Mohammad Safadi

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

UKAid veut augmenter ses aides aux PME libanaises

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants