Rechercher
Rechercher

Culture - Acquisition

« Eclypse », de Nabil Nahas, à la Tate Modern

Ce n'est pas la première fois qu'un musée acquiert une toile de Nabil Nahas. Mais cette fois-ci, l'acquisition d'« Eclypse » revêt une autre dimension. Contacté à cette occasion par « L'OLJ », l'artiste libanais s'est confié.

«Eclypse» de Nabil Nahas.

Qu'est-ce qu'« Eclypse » ?
Eclypse est une peinture transitoire entre les œuvres jaunes de 1976 et celles plus contrastées de 1979. Sur un fond jaune modelé par une myriade de fines lignes verticales blanches, un motif de style arabesque s'étale sur la totalité de la toile. Afin de confondre l'œil, je superposais alors une structure cristalline très complexe mêlant une approche contemplative « arabesque » et des structures très contemporaines que l'on retrouvait dans les architectures des années 70. Le tout se déconstruisant dans une lumière éthérée. Eclypse fait partie d'un ensemble de toiles qui furent suivies par des lignes beaucoup plus accentuées, des couleurs très contrastées où les mélanges optiques offraient à voir un tridimensionnel composé de pyramides et autres formes géométriques qui se démultipliaient, annonçant déjà mes préoccupations «fractales» des années 90. Eclypse est donc la transition entre ces deux corps de travail. Cette toile a toujours été précieuse à mes yeux et je suis ravi aujourd'hui qu'elle soit, trente-cinq ans plus tard, dans les collections de la Tate Modern.

La Tate, c'est pas trop mal !
Bien sûr, il est très important, pour moi, d'avoir un musée de cette ampleur souhaitant acquérir une de mes œuvres. Après tout, la Tate « c'est pas trop mal », mais franchement, ne pensez-vous pas qu'il était grand temps que cette acquisition se
fasse! (rires).

Et avant la Tate, il y a eu... ?
Le premier achat a été effectué en 1981 lorsque le Metropolitan Museum a acquis une peinture intitulée Tink Tonk de ma troisième exposition à la galerie Robert Miller à New York. J'étais alors âgé de 31 ans et cela était vraiment très excitant pour moi à l'époque. Cette acquisition a été suivie par le Boston Museum of Art, le Flint Institute of Art dans le Michigan, le High Museum d'Atlanta, le Colby Museum of Art dans le Maine, la Pennsylvania Academy of Fine Arts, Mathaf à Doha, le Guggenheim à Abou Dhabi et le British Museum.
En espérant que la liste ne s'interrompe pas !

Qu'est-ce qu'« Eclypse » ?Eclypse est une peinture transitoire entre les œuvres jaunes de 1976 et celles plus contrastées de 1979. Sur un fond jaune modelé par une myriade de fines lignes verticales blanches, un motif de style arabesque s'étale sur la totalité de la toile. Afin de confondre l'œil, je superposais alors une structure cristalline très complexe mêlant une approche...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut