La Dernière

Philippe Aractingi applaudit Ely Dagher et critique les institutions libanaises

OLJ
25/05/2015

Nous avons reçu de Philippe Aractingi, réalisateur à qui l'on doit quelques-uns des grands films du cinéma libanais contemporain (Bosta, Sous les bombes, etc.), les quelques lignes suivantes, deux heures après le triomphe d'Ely Dagher à Cannes.
« Une Palme d'or à Cannes pour le film d'un Libanais, c'est une palme pour nous tous. Bravo à Ely Dagher qui a remporté le plus grand prix pour son court-métrage cette année. Ta fierté est la nôtre. Je voudrais profiter de cette tribune pour rappeler qu'Ely a écrit, produit, réalisé et même monté son film, Waves'98, tout seul. Que personne, aucune instance politique libanaise, ne l'a aidé. Ely s'est battu avec peu de moyens : Afac (Arab fund for arts and culture) et DFI (Doha Film Institute), et a réussi – tout seul – à planter le drapeau libanais à Cannes. Il l'a fait pour lui, mais il l'a aussi fait pour nous tous. Il est temps que les institutions financières libanaises, mais aussi le ministère de l'Économie, entendent les appels qui leur sont lancés depuis plusieurs années : un film est le meilleur des ambassadeurs pour le Liban ! »

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants