X

Économie

Le trafic de cigarettes coûte cher à l’État

Liban - Tabac
OLJ
03/04/2015

Le ministre des Finances, Ali Hassan Khalil, a affirmé hier que la lutte contre le trafic de cigarettes au Liban pourrait rapporter entre 150 et 200 millions de dollars par an au Trésor.
« Cette perspective devrait pousser l'État et toutes ses institutions à déployer tous leurs efforts pour lutter contre la contrebande de produits liés au tabac », a déclaré Ali Hassan Khalil, lors d'une conférence de presse à la Régie des tabacs.
La contrebande concerne des cigarettes importées, produites ou distribuées par la Régie à travers les ports et les postes-frontières, a dit le ministre. Il a attribué aux compagnies liées par contrat à la Régie la responsabilité de la contrebande de produits portant leur marque commerciale. C'est à ce titre que le ministère a récupéré auprès d'elles quelque 1,9 million de dollars, a-t-il dit.
Le service de la Régie de lutte contre la contrebande a effectué 415 perquisitions depuis début mars et imposé des amendes cumulées de 3,5 milliards de livres (2,3 millions de dollars).
La Régie des tabacs a annoncé un chiffre d'affaires de 750 millions de dollars en 2014 dont 550 millions de dollars ont été versés au Trésor.

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.