X

Diaspora

« Construire une structure à la hauteur des relations que méritent le Mexique et le Liban »

Diplomatie

À l'occasion de la visite au Mexique du ministre des Affaires étrangères Gebran Bassil, son homologue mexicain d'origine libanaise, José Antonio Meade Kuribreña, a exprimé haut et fort son attachement au Liban.

Naji FARAH | OLJ
23/03/2015

La visite au Mexique du ministre des Affaires étrangères Gebran Bassil aura permis de relancer divers projets politiques et économiques, qui devraient se concrétiser bientôt, au niveau officiel entre les deux pays. En parallèle, les principaux responsables sociaux et religieux libano-mexicains se sont retrouvés durant les réceptions organisées en l'honneur du ministre dans la capitale Mexico City.
Le ministre Bassil s'est voulu optimiste devant les centaines de participants venus s'enquérir de la situation au Liban. C'est ainsi que, lors du dîner organisé le 23 février par le Centro Libanés, il a conquis l'assistance, qu'il a invitée à visiter le Liban, avec les mots suivants: «Vous avez un cœur mexicain dans lequel coule du sang libanais!»

Petit-fils du sculpteur José Kuribreña
Parmi les intervenants libano-mexicains de choix figurait José Antonio Meade Kuribreña, occupant l'un des postes-clés au sein du gouvernement mexicain, à savoir celui de ministre des Affaires étrangères. Né en 1969 à Mexico City, cet avocat et économiste est, depuis le 1er décembre 2012, dans le cabinet du président Enrique PeñaNieto. Lors du mandat présidentiel de Felipe Calderón Hinojosa, il avait tour à tour occupé les fonctions de ministre de l'Énergie et de ministre des Finances et du Crédit public.
Le ministre Kuribreña, marié et père de trois enfants, est le fils de Dionisio Meade, également avocat et économiste, qui l'a motivé à suivre les mêmes études. Son grand-père maternel était un célèbre avocat et sculpteur d'origine libanaise, José Kuri Breña. Né au Mexique à Zacatecas en 1913, il avait étudié à l'École nationale des arts de l'Unam, et est considéré comme l'un des sculpteurs les plus importants du Mexique contemporain.
José Kuribreña a participé à de nombreuses expositions dans le pays, notamment au Musée Francisco Goitia dans la capitale, qui comporte une salle en son nom. La plupart de ses œuvres (toutes réalistes) sont proposées en grandeur nature, avec une prédilection pour les matériaux comme l'onyx, le bronze, le marbre et le cristal de roche.

Le discours du ministre mexicain
À l'issue d'une journée de rencontres officielles, le ministre José Antonio Kuribreña a tenu un beau discours très engagé, dans lequel il a mis l'accent sur l'importance de la visite au Mexique de son homologue libanais. Nous en reproduisons ici le texte
intégral:
«Nous remercions le ministre Gebran Bassil pour sa présence parmi nous. Il est venu au Mexique avec un plan architectonique, un plan stratégique, avec l'émotion, avec la mission de rapprocher de manière beaucoup plus ponctuelle le Mexique avec le Liban. Ce qu'il souhaite faire à travers la diaspora libanaise, son appel d'aujourd'hui, est pour que chacun d'entre nous se convertisse en ambassadeur d'une relation qui, pour Mexico, revêt une grande
importance.»
«Une relation centenaire, une relation qui, dans son volet diplomatique, fête cette année ses 60 ans, une relation qui, pour le Mexique, importe beaucoup. Nous sommes fiers de notre héritage libanais. Dans le cabinet du président PeñaNieto, sept ministres sont d'origine libanaise. On ne peut comprendre le Mexique moderne sans la diaspora libanaise. Celle-ci est présente dans les affaires, dans la communauté culturelle, dans la conception de notre
politique.»
«Nous avons discuté aujourd'hui avec le ministre de ce que nous devrions faire pour construire une structure à la hauteur de la relation que le Mexique et le Liban méritent. Nous avons évoqué la possibilité d'intéresser le secteur financier libanais à s'établir au Mexique, ainsi que la possibilité de construire des lignes maritimes qui permettent l'évolution du commerce entre le Mexique et le Liban. Nous avons souligné la possibilité d'intégrer une délégation libano-mexicaine qui sera présente à la grande conférence de la diaspora cette année en mai (du 21 au 23) au Liban.»

À la une

Retour au dossier "Diaspora"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Formation du gouvernement : tendance à l’optimisme...

Les matchs d’aujourd’hui

  • Brésil
    Costa Rica

    22/06

    15h00 (GMT+3)

  • Nigeria
    Islande

    22/06

    18h00 (GMT+3)

  • Serbie
    Suisse

    22/06

    21h00 (GMT+3)

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué