Le suicide au Liban, un phénomène-fléau social réversible

Mon amie s’est suicidée à 16 ans

OLJ
24/11/2014

«Sara s'est jetée de la fenêtre de sa chambre», lance d'emblée Lynn, une des amies les plus proches de l'adolescente.
Son récit témoigne du déchirement de l'entourage d'un suicidé: «Lorsqu'on vous annonce la mort d'un être qui vous est cher, votre première réaction est le déni. Il est presque inconcevable de croire que la personne avec qui vous plaisantiez il y a quelques jours encore ne reviendra plus. La seule pensée qu'elle ait quitté ce monde sans un au revoir est inenvisageable. Les questions se succèdent. Ces "pourquoi" vont longtemps me hanter. Aucune lettre expliquant les raisons de cet acte terrible n'a été laissée. Tout ce que je sais, c'est qu'elle n'est plus là aujourd'hui et qu'elle ne reviendra pas non plus demain. Mon amie était l'une de ces personnes que vous avez tous dans votre entourage, qui souriait tout le temps en répétant inlassablement que tout va bien. Je n'ai perçu aucun signal d'alarme de sa part au cours de la semaine précédant son décès. Cet acte était tout aussi tragique qu'inattendu. Je ne comprenais pas. Je m'en voulais d'avoir été aveugle. Cette incapacité à percevoir la souffrance intérieure déchire le cœur. Je n'arrivais plus à dormir, le seul fait de fermer les yeux me faisait penser à elle. Son rire résonne encore. Au réveil, je me disais que les douleurs vives se feront "pastel" avec le temps. Erreur. Ce suicide a été un terrible choc pour moi. Les souvenirs que j'ai d'elle la gardent vivante dans mon esprit, mais je dois apprendre à vivre avec le regret de ne pas avoir pu lui confier clairement le bien que je pensais d'elle, mon affection pour elle.»

À la une

Retour au dossier "Le suicide au Liban, un phénomène-fléau social réversible"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Au-delà d’Idleb...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué