Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde - Les lettres de Jacqueline A.

À l’attention de Rosetta,

Je vais vous dire ce qui va arriver si ma fille apprend que j'écris à une sonde. Un matin, au petit déjeuner, elle sera dans la cuisine avant moi, des cernes sous les yeux et sans son téléphone. Elle me dira « Assieds-toi maman chérie, ce matin je m'occupe de toi ». Elle aura déjà préparé mon thé, il sera tiède et trop fort, je lui dirai qu'il est excellent. Elle me présentera une assiette de fruits, les fruits pelés et coupés en tranches. Elle s'assiéra en face de moi, je lui dirai : « Et toi ma chérie, où est ton petit déjeuner ? » Elle répondra : « Oh, ce matin je n'ai pas faim. » Elle me regardera un moment, en silence. Elle hésitera, cherchera ses mots, puis me dira, ses grands yeux verts plantés dans les miens : « Dis-moi mum, tu te sens comment en ce moment? »
Je vous écris parce que je n'ai envie d'écrire à personne d'autre. Je vous écris parce que vous me faites rêver. Et Dieu sait que j'en ai besoin en ce moment.


J'en ai besoin parce que ma fille s'en va demain à Paris. Pour trois semaines. Une formation, un séminaire, un colloque... Après avoir entendu dans un même bout de phrase, « je pars » et « trois semaines », j'ai fermé les écoutilles. Trois semaines sans elle, trois semaines dans cet appartement sans elle, 21 petits déjeuners seule. Et s'il lui arrivait quelque chose ?


Je sais, il ne faut pas penser comme ça. Mais j'y ai pensé en vous voyant, chère Rosetta, larguer Philae, ce petit robot que vous avez porté pendant 10 ans tout de même. Dix ans d'un voyage à deux, des milliards de kilomètres. Et vous larguez Philae comme ça, dans le noir, vers une comète au nom étrange, Tchouri, et au paysage sinistre. Il chute, il tombe. Vous ne savez pas s'il va réussir à déplier ses jambes, s'il va s'accrocher au sol, s'il va se crasher, glisser, exploser, se perdre...


Ce moment où vous avez reçu le premier message de Philae venant de Tchouri...
Depuis que vous avez lâché Philae, je ne vous quitte plus Rosetta. Je passe un temps fou devant ces chaînes qui diffusent des actualités en permanence. Généralement, je les évite ces chaînes, avec leur cohorte de mauvaises nouvelles, de médiocrité et d'horreurs. Dans quel monde vit-on Rosetta ?


Tellement heureuse quand j'ai entendu que Philea, malgré un bond d'un kilomètre, un kilomètre ! se portait plutôt bien. Ah j'en apprends des choses avec Rosetta ! J'étais enseignante, mais je n'entends rien aux choses de l'espace. Ma fille est très portée sur la littérature de science-fiction. Pas moi. Elle a essayé de me faire lire Dune un jour. Quelle horreur, ces gros vers, dans le sable, et tous ces noms imprononçables. Je ne sais pas d'où lui vient le goût de la science-fiction.


Avec vous, chère Rosetta, le temps change, le temps est différé, long. Avec vous, on parle de grandes choses. Il paraît que la mission de votre petit Philae est de trouver sur le noyau de la comète des molécules organiques qui auraient pu jouer un rôle dans l'apparition de la vie sur terre. Je l'ai noté de la télé. Formidable, vraiment formidable. Moi, ma fille est avocate.


Votre épopée, car c'en est une Rosetta, me rappelle les grandes découvertes. Henri le Navigateur, Christophe Colomb, Vasco de Gama, Magellan... Que d'aventures! J'adorais donner ce cours, les enfants étaient toujours fascinés.
Je me demande ce que votre petit Philae va trouver.


De tout cœur avec vous,
Jacqueline A.

 

La précédente lettre de Jacqueline A.

Je vais vous dire ce qui va arriver si ma fille apprend que j'écris à une sonde. Un matin, au petit déjeuner, elle sera dans la cuisine avant moi, des cernes sous les yeux et sans son téléphone. Elle me dira « Assieds-toi maman chérie, ce matin je m'occupe de toi ». Elle aura déjà préparé mon thé, il sera tiède et trop fort, je lui dirai qu'il est excellent. Elle me présentera...
commentaires (2)

Très touchant votre article et la façon dont vous avez traité du cordon ombilical et de l'avancée extraordinaire de la science... Je m'attendais que vous citiez Champollion dans la foulée des explorateurs ... Fidèle lecteur ....

Safatly Hanna

09 h 16, le 14 novembre 2014

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Très touchant votre article et la façon dont vous avez traité du cordon ombilical et de l'avancée extraordinaire de la science... Je m'attendais que vous citiez Champollion dans la foulée des explorateurs ... Fidèle lecteur ....

    Safatly Hanna

    09 h 16, le 14 novembre 2014

  • Chère Rosetta, Ne soyez pas trop orgueilleuse quand même de votre exploit, vous et les européens qui vous ont lancée. Pour y arriver, pensez un peu aux Arabes et à leurs dictatures de terreur, tout particuliérement la tyrannie de Damas. Ils ont, eux, enfanté DAECH, la merveille des merveilles du siècle. Alors un peu de modestie !

    Halim Abou Chacra

    04 h 43, le 14 novembre 2014

Retour en haut