X

Liban

Le « Code du travail libanais » de William Ghorayeb, un manuel de référence

Vient de paraître
M.H.G. | OLJ
13/11/2014

Le Liban manquait d'un ouvrage de référence moderne et à jour concernant le code du travail. C'est désormais chose faite, avec Le Code du travail libanais, présent et avenir, un manuel en langue arabe de près de 900 pages signé William Ghorayeb, spécialiste en la matière, qui est désormais disponible en librairie.
Préfacé par le ministre de l'Information, l'ancien bâtonnier de l'ordre des avocats et grand juriste Ramzi Jreige, cet ouvrage particulièrement bien documenté, qui a nécessité plus de quatre ans de travail, met en relief les différentes brèches et lacunes qui grèvent l'actuel code du travail – obsolète à plus d'un égard – ainsi que les difficultés de sa mise en application. L'auteur propose des solutions, préconise des réformes, s'intéresse à l'évolution de la jurisprudence dans une approche comparative, au regard des avancées effectuées dans différents pays, et analyse la conformité de la loi en vigueur avec les conventions arabes et internationales signées par le Liban ; si bien qu'il pose, en définitive, les jalons de ce que devrait être un code du travail en phase avec son temps et avec les normes internationales.
William Ghorayeb n'en est d'ailleurs pas à son premier coup d'essai. Avocat de formation, conseiller juridique au ministère du Travail durant une dizaine d'années, il a participé aux différentes conférences internationales sur le travail et a enseigné le droit du travail comparé à l'Université La Sagesse et à l'Université Saint-Joseph. Il a contribué récemment aux projets visant à améliorer le code du travail et a été associé aux travaux du dernier comité créé à cette fin en février 2011. On lui doit un premier opus sur le code du travail, publié en 2001.
Fort de sa maîtrise du sujet, William Ghorayeb propose ainsi, à travers cet ouvrage de référence, rien moins qu'une vision pour l'avenir, qui devrait permettre à tout un chacun, citoyen lambda, étudiant, juriste, salarié ou patron, d'en savoir plus, mais qui devrait aussi inciter les autorités à s'atteler à la tâche de mettre en place sans plus tarder un nouveau code du travail qui puisse, comme le souhaite d'ailleurs l'auteur dans son avant-propos, « réaliser la justice sociale, porte d'entrée fondamentale vers la paix sociale ».

M.H.G.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Soutenez notre indépendance!