X

Moyen Orient et Monde

Al-Nosra étend son territoire dans le Nord-Ouest syrien

Conflit

Une quarantaine de combattants tués dans des combats entre le régime d'Assad et des islamistes ; les forces irakiennes contrôlent la majorité de Baïji, où un attentat a fait 4 morts hier.

OLJ
08/11/2014

Le Front al-Nosra, branche syrienne d'el-Qaëda, a élargi son territoire dans le nord-ouest de la Syrie, a affirmé hier l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Selon l'ONG, les jihadistes se sont emparés de Soufouhoun, al-Fatira et Hizarine dans la province d'Idleb, où, depuis une semaine, les affrontements avec d'autres groupes rebelles modérés et islamistes tournent à l'avantage d'al-Nosra. Ces trois localités étaient jusqu'à présent sous le contrôle de groupes rebelles dont le mouvement Hazem, armé en partie par les États-Unis. La semaine dernière, al-Nosra avait capturé la localité de Khan al-Sobol après le retrait des membres du groupe Hazem et un bastion d'un autre groupe modéré, le Front révolutionnaire syrien (FRS), dans la région de Jabal Jawiya, située aussi dans la province d'Idleb. Ces défaites portent un coup aux efforts des États-Unis de créer et d'entraîner une force rebelle modérée qui fasse le poids face au régime de Bachar el-Assad, mais aussi face aux jihadistes.
Ailleurs dans le pays, 40 combattants ont été tués dans des affrontements entre forces loyales au régime et al-Nosra appuyé par des rebelles islamistes dans le sud du pays, près du Liban, a aussi indiqué hier l'OSDH. « Au moins 26 membres des Forces de la défense nationale (prorégime) et 14 combattants du Front al-Nosra et rebelles islamistes ont péri dans des combats jeudi dans la région de Beit Tima », selon l'ONG.
À Kobané, après plusieurs jours de répit relatif, les combats ont repris avec intensité, dans le centre, où se trouvent la municipalité et la rue de la Liberté. L'EI a bombardé les positions kurdes, et les peshmergas kurdes irakiens, dont l'arrivée il y a quelques jours a allégé le siège de la ville, ont riposté à leur tour en bombardant les positions de leurs adversaires à la périphérie de la ville, selon l'OSDH. Les avions de la coalition conduite par les États-Unis ont mené plusieurs raids sur les positions de l'EI dans le sud-ouest de Kobané.
Pour leur part, les avions du régime ont largué des barils d'explosifs sur Marj as-Sultan, à 15 km à l'est de Damas, tuant deux hommes, deux femmes et deux enfants, selon la même source.

Écoles fermées par l'EI
Dans la province de Deir ez-Zor, fief de l'EI, les jihadistes ont décidé de fermer toutes les écoles dans les zones qu'ils contrôlent, dans l'attente d'une révision des programmes et des enseignements, rapportaient hier des habitants de la région et l'OSDH, qui précise que des responsables de l'EI ont réuni mercredi dernier les responsables des services éducatifs de la province. Ils leur ont annoncé que tous les enseignants allaient devoir suivre une formation religieuse pendant un mois et que les programmes allaient être revus pour les expurger des enseignements « infidèles ». Les cours de physique et de chimie ont déjà été supprimés dans plusieurs écoles au profit de l'enseignement religieux.
Par ailleurs, un évêque oriental, l'Indien Theophilos Kuriakose, a demandé au pape François, qui le recevait hier, d'intervenir auprès du gouvernement turc au cours de sa visite à Ankara le 28 novembre pour tenter d'obtenir la libération de deux évêques orthodoxes enlevés en Syrie en avril 2013.
En Irak, les forces de sécurité contrôlent la majeure partie de Baïji, au nord de Bagdad, après y avoir fait reculer les jihadistes de l'EI, ont indiqué des responsables irakiens. Les forces de sécurité irakiennes, aidées par des miliciens et des membres de tribus sunnites alliées au gouvernement, avaient lancé le mois dernier une opération pour reprendre par le Sud cette ville contrôlée par les jihadistes depuis des mois. Dans cette même ville, un général de la police irakienne a été tué hier dans un attentat-suicide au camion piégé, ont indiqué des responsables. L'explosion a tué le général Faiçal Ahmad ainsi que trois policiers, et blessé six autres, selon ces sources.
Enfin, le président américain Barack Obama a autorisé hier l'envoi de 1 500 conseillers militaires américains supplémentaires en Irak pour entraîner et assister les forces irakiennes, y compris kurdes, dans la lutte contre l'EI, a annoncé la Maison-Blanche. M. Obama a également autorisé les soldats américains à être déployés en dehors de Bagdad et d'Erbil, la capitale du Kurdistan irakien, où ils se trouvent actuellement, a précisé Josh Earnest, porte-parole de l'exécutif américain. Ces troupes « ne seront pas engagées dans les combats », a-t-il souligné.

(Sources : agences)

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Et bientôt dans le Centre-Est libanais.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

SOUVENT ON SE PREND DANS SES PROPRES FILETS !

PAUL TRONC

Une source diplomatique européenne, qui a souhaité garder l’anonymat, a révélé à la chaîne Al-Mayadeen, que 80% des équipements français envoyés aux opposants armés ont été mis à la disposition du Front Al-Nosra.
hollancouille avait confirmé, en août dernier, l’envoi, par Paris, durant les quelques mois précédents, d’armes, à destination des opposants armés syriens, pour combattre l’Ordre syrien.IL avait prétendu qu’il n’est pas possible de laisser sans armes les opposants qui veulent établir la démocratie. hollancouille avait insisté sur la poursuite du soutien de Paris aux opposants, prétendant que ces derniers sont les seuls qui puissent contribuer à la formation d’un Etat démocratique, en Syrie !!

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Et prochainement, il étendra son territoire.... dans tout le Nord-Ouest libanais(h) !

PAUL TRONC

Dans la mesure où c'est la pensée qui sous tend le Hezbollah et les mouvements similiares, qui a réussi désormais à s'imposer , cette pensée , la seule capable à contrer celle du salafwahab, consiste à un rejet total de l'impérialisme US et de ses visées néocoloniales. Au Yémen où elle vient de convaincre les populations sunnites ; la pensée de la Résistance a bel et bien montré qu'elle est à même de dépasser le simple stade du militarisme pour donner naissance à un véritable mouvement politique , capable de faire naitre et de consolider les bases d'un Etat. Quelle anosra !!!??? peuh !!

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants