Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde

Entre lapidation, exécution pour adultère... et bombardements

Des combattants du groupe jihadiste ultra-radical État islamique. Photo d'archives Reuters

Une jeune femme accusée d'adultère a été lapidée par son père et des jihadistes de l'État islamique (EI) dans le centre de la Syrie, selon une vidéo postée hier sur YouTube. Sur la vidéo, une jeune femme vêtue de noir fait face à deux hommes : son propre père et un jihadiste. Le jihadiste, armé, est vêtu d'une chemise blanche et d'un pantalon de treillis, tandis que le vieil homme porte une djellaba blanche et le keffieh rouge traditionnel des paysans de la région. « La punition est le résultat de ce que tu as commis et personne ne t'a forcée à le faire. (...) Acceptes-tu la punition de Dieu ? » déclare le jihadiste, s'exprimant en arabe classique. La jeune femme opine de la tête puis demande à son père de lui pardonner. Celui-ci commence par refuser, mais finit par accepter sous la pression des jihadistes. Le vieil homme prend alors une corde dont il entoure la taille de sa fille puis la contraint à s'allonger, avant que ne commence la lapidation. « Nous condamnons ce crime horrible commis par l'EI. Ce crime n'est en rien lié avec la révolution syrienne », a réagi dans un communiqué la coalition de l'opposition syrienne.

 

De plus, un homme a également été tué hier pour adultère dans la province d'Idleb au cours de la « première lapidation publique d'un homme » depuis le début de la crise en Syrie, a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Cette exécution a été conduite par des combattants de brigades islamistes et du Front al-Nosra, branche syrienne d'el-Qaëda, selon cette ONG.


Par ailleurs, au moins quinze personnes, dont dix femmes et deux enfants, ont été tuées hier dans des raids menés par l'aviation du régime de Bachar el-Assad sur une région du sud de la Syrie frontalière avec la Jordanie, a rapporté une ONG. Les rebelles ont riposté en pilonnant des positions de l'armée à la douane à la frontière syro-jordanienne, selon l'ONG.


Une jeune femme accusée d'adultère a été lapidée par son père et des jihadistes de l'État islamique (EI) dans le centre de la Syrie, selon une vidéo postée hier sur YouTube. Sur la vidéo, une jeune femme vêtue de noir fait face à deux hommes : son propre père et un jihadiste. Le jihadiste, armé, est vêtu d'une chemise blanche et d'un pantalon de treillis, tandis que le vieil...

commentaires (0)

Commentaires (0)