Rechercher
Rechercher

Liban

Toujours aucune nouvelle des évêques Boulos Yazigi et Youhanna Ibrahim

Le patriarche grec-orthodoxe Youhanna X Yazigi a déploré hier qu'un an et demi après l'enlèvement des deux évêques Boulos Yazigi (son frère) et Youhanna Ibrahim, « le silence le plus absolu continue de régner à leur sujet auprès des gouvernements et de la communauté internationale ».
Le patriarche, qui célébrait la messe d'ouverture de l'année universitaire au couvent de Notre-Dame de Balamand, a par ailleurs dénoncé « la suprême laideur » de la manière choisie par le groupe « État islamique » pour tuer ses otages.
« Y a-t-il quelque chose de plus laid au monde qu'un homme tuant un autre, sans le moindre mouvement de conscience, en lui coupant la gorge comme on le ferait à une poule », a affirmé le chef de l'Église orthodoxe d'Antioche, qui a constaté par ailleurs que toute la région « bouillonne (...) à la recherche d'une paix perdue ».


Le patriarche grec-orthodoxe Youhanna X Yazigi a déploré hier qu'un an et demi après l'enlèvement des deux évêques Boulos Yazigi (son frère) et Youhanna Ibrahim, « le silence le plus absolu continue de régner à leur sujet auprès des gouvernements et de la communauté internationale ».Le patriarche, qui célébrait la messe d'ouverture de l'année universitaire au couvent de...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut