Moyen Orient et Monde

La mise en garde de Téhéran à Ankara

OLJ
03/10/2014

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a mis en garde Ankara hier contre une « aggravation » de la situation au Moyen-Orient après la décision du Parlement turc d'autoriser une intervention militaire en Syrie et en Irak. « Monsieur Zarif a critiqué la méthode choisie pour lutter contre le terrorisme et s'est inquiété de toute action qui aggraverait la situation », lors d'un entretien téléphonique avec son homologue turc, Mevlüt Cavusoglu, selon un communiqué ministériel repris par l'agence officielle Irna. « Dans la situation actuelle, les pays de la région doivent agir avec responsabilité et éviter d'aider à l'aggravation de la situation », a par ailleurs souligné M. Zarif, cité dans ce même communiqué.

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Pierre Hadjigeorgiou

Ah le Zarif a compris les intentions de la Turquie et commence a avoir peur des conséquences de l'intervention de l’armée Turque. La on ne badine plus! L'Iran sent que ni Assad ni le Hezbollah ne pourront plus tenir la route longtemps si la nouvelles coalition impose en Syrie une "No fly zone". Avec ils ne s'en sortent pas, comment sans celle-ci? La Turquie jouera alors le rôle du pyromane et du pompier jusqu’à les épuiser. Le Liban n'est donc toujours pas sortie de l'auberge avec les imbéciles qui se sont crus invincibles et l'ont mis dans une situation précaire. Espérons qu'ils se réveilleront avant qu'il ne soit trop tard.

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Malraux à Beyrouth

Décryptage de Scarlett HADDAD

Législatives : Pour le Hezbollah, un bilan positif, malgré quelques couacs

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué