Rechercher
Rechercher

Liban - Social

Cap-Ho, vingt ans et des milliers de sourires d’enfants malades

Le Comité d'aide aux enfants hospitalisés (Cap-Ho) organisera le jeudi 18 septembre son dîner annuel de collecte de fonds au Saint-Georges Yacht Club. Les recettes financeront les frais d'hospitalisation d'enfants libanais parmi les plus démunis.

Photo d’ensemble lors du dîner annuel de collecte de fonds de Cap-Ho au Saint-Georges, l’an dernier.

Vingt ans après sa création, le Comité d'aide aux enfants hospitalisés (Cap-Ho) peut être fier de son action. Grâce à ses financements, plus de deux mille enfants ont pu avoir accès à des soins hospitaliers qui leur auraient été refusés sans son aide : traitement de méningite, opérations chirurgicales, insuffisances rénales ou cardiaques...
Fidèle au slogan « Ne laissez pas un enfant souffrir », c'est pourtant avec modestie que sa directrice Tania Chaoui raconte l'histoire de son association, qui n'a jamais laissé sans soins « un seul enfant malade » la sollicitant.
Cap-Ho a vu le jour en 1995, après la mort d'un enfant nécessitant une opération, mais refusé aux portes de plusieurs hôpitaux au motif que ses parents ne pouvaient pas avancer l'argent nécessaire. Scandalisées, un groupe de huit amies décident de créer une association pour venir en aide à ces enfants. Baptisée le Comité d'aide aux enfants hospitalisés, l'ONG, présente à l'hôpital Saint-Georges – Université de Balamand, aide les familles pauvres à financer ces soins pédiatriques essentiels, mais qui ne sont pas pris en charge intégralement ni immédiatement par la Caisse nationale de Sécurité sociale ou par le ministère de la Santé. « Parfois l'argent arrive un mois, deux mois plus tard. Les parents ne peuvent pas attendre si longtemps pour l'avancer ! En ce qui concerne les traitements très coûteux, qui vont jusque 200000 dollars, même si une famille n'en doit payer que 20 %, elle n'en a pas forcément les moyens », explique Golda Siam, trésorière de l'association.

« Pas un seul enfant laissé sans soins »
Touchées par la grâce, ses membres affichent une réussite qui a de quoi redonner le sourire aux familles dans le besoin : « La Providence fait que nous avons toujours réussi à trouver des financements, même pour les demandes les plus urgentes ou les plus coûteuses », sourit doucement Golda Siam. C'est le cas de « bébé K », un enfant de 9 ans atteint de myopathie de Duchenne (maladie génétique provoquant une dégénérescence progressive de l'ensemble des muscles, NDLR) et sorti il y a quelques jours d'une opération réussie. « L'opération était très coûteuse et ses parents ne pouvaient pas avancer l'argent », explique-t-elle. « Nous recherchions partout des fonds, et à la dernière minute, un ami de l'association nous a signé un chèque de 10 000 dollars. » Grâce à ce don, bébé K, dont l'affaissement de la colonne vertébrale opprimait les poumons jusqu'à bloquer sa respiration, a pu être opéré. Il sera de retour, bien droit, à l'école pour la rentrée.
Derrière les chiffres des succès de Cap-Ho, qui vient en aide à près de trente enfants par mois et a ainsi, au cours des deux dernières décennies, redonné le sourire à plus de 2 000 petits patients, il y a surtout de belles histoires. « Certains enfants font presque partie de la famille, nous les suivons depuis huit à dix ans », raconte Tania Chaoui avec les yeux qui brillent.
Dans les locaux de Cap-Ho, où ses membres s'agitent pour préparer le dîner de jeudi, il flotte cette convivialité qui caractérise l'association. Quelques coups de fil d'enfants, tous juste sortis de soins intensifs ou ayant grandi avec l'association, interrompent les femmes qui ressortent des photos pour partager leur parcours. Une générosité qu'on retrouvera pour sûr au dîner de jeudi, tant du côté des organisateurs que des amis de Cap-Ho.

Venir en aide à Cap-Ho
Pour aider Cap-Ho, vous pouvez appeler au 03/020112 ou au 03/749184.
Vous pouvez également vous adresser aux guichets de l'Intercontinental Bank of Lebanon, comptes n° :
LB93 0052 0020 0013 0110 2064 5020 (en livres
libanaises).
LB22 0052 0020 0023 0110 2064 5022 (en dollars).
E-mail : [email protected]


Vingt ans après sa création, le Comité d'aide aux enfants hospitalisés (Cap-Ho) peut être fier de son action. Grâce à ses financements, plus de deux mille enfants ont pu avoir accès à des soins hospitaliers qui leur auraient été refusés sans son aide : traitement de méningite, opérations chirurgicales, insuffisances rénales ou cardiaques...Fidèle au slogan « Ne laissez pas un...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut