Rechercher
Rechercher

Liban

Chrétiens d’Irak : le 14 Mars condamne « un crime contre l’humanité »

Le secrétariat général du 14 Mars, réuni hier à Achrafieh. Photo Ani

Le secrétariat général du 14 Mars a vivement condamné hier les exactions de l'EI (Daech) en Irak contre la population en général et les chrétiens de Mossoul en particulier.
« De tels actes portent atteinte à l'islam, à la dignité humaine et aux libertés privées et publiques », souligne le communiqué, qui appelle « toutes les personnalités et instances islamiques, ainsi que toutes les forces politiques arabes et internationales à condamner clairement, haut et fort, ces comportements indignes de toute religion révélée », a indiqué le secrétariat, dans un communiqué publié à l'issue de sa réunion hebdomadaire à Achrafieh, sous la présidence de son coordinateur général, Farès Souhaid.
« Ce qui se produit constitue un crime contre l'humanité », a noté le 14 Mars, appelant « les pôles de décision arabes et internationaux à agir immédiatement pour mettre fin à la tragédie ».
Le secrétariat général a mis l'accent sur la nécessité d'élire un nouveau président de la République pour faire face aux dangers qui guettent le pays à la lumière des développements régionaux, notamment à Gaza, en Irak et en Syrie.
« Cette élection représente le symbole le plus fort de l'attachement des Libanais à leur formule de vie face à la fissuration des sociétés et des États de la région », ont souligné les participants, estimant que la feuille de route présentée par l'ancien Premier ministre Saad Hariri constitue « la meilleure proposition pour assurer les conditions de résistance du pays ».
La réunion s'est déroulée en présence de MM. Naufal Daou, Élias Abou Assi, Rouba Kabbara, Youssef Doueihy, Nadi Ghosn, Nagib Bou
Merhi, Hrair Hovivian, Arden Nanijian, Eddie Abillamaa, Walid Fakhreddine, Simon Dergham et Sassine Sassine.

Le secrétariat général du 14 Mars a vivement condamné hier les exactions de l'EI (Daech) en Irak contre la population en général et les chrétiens de Mossoul en particulier.« De tels actes portent atteinte à l'islam, à la dignité humaine et aux libertés privées et publiques », souligne le communiqué, qui appelle « toutes les personnalités et instances islamiques, ainsi que...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut