Liban

Plus de dix mille nouveaux réfugiés syriens enregistrés cette semaine par le HCR

Dans son rapport sur la semaine qui vient de s'écouler, le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a annoncé avoir inscrit 10 744 nouveaux réfugiés syriens qui bénéficient de ses services au Liban, ce qui porte le nombre total de ces réfugiés à 1 092 982 à ce jour. Si on y ajoute les 36 770 qui attendent leur inscription, le nombre total est de 1 129 752.
Ces réfugiés se répartissent géographiquement comme suit : au Nord, 282 703 réfugiés inscrits et 2 565 attendant l'inscription ; à Beyrouth et au Mont-Liban, 293 129 inscrits et 6 772 attendant l'inscription ; dans la Békaa, 386 288 inscrits et 25 907 attendant l'inscription ; au Sud, 130 862 inscrits et 1 576 attendant l'inscription.
Dans son rapport également, le HCR a indiqué que 792 400 réfugiés ont profité d'une assistance alimentaire par le biais d'une « e-card », 17 000 ont participé à des sessions de sensibilisation sanitaire, 12 200 ont fait l'objet de consultations de soins primaires et secondaires, 1 630 ont reçu des couvertures, des matelas, du mazout et autres articles domestiques, et 1 557 ont bénéficié de consultations sociales et de santé mentale.


Dans son rapport sur la semaine qui vient de s'écouler, le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a annoncé avoir inscrit 10 744 nouveaux réfugiés syriens qui bénéficient de ses services au Liban, ce qui porte le nombre total de ces réfugiés à 1 092 982 à ce jour. Si on y ajoute les 36 770 qui attendent leur inscription, le nombre total est de...

commentaires (1)

Mais enfin je ne comprends pas, j'ai un ami qui me répète inlassablement que le nazi de Damas a sauvé son pays dont il en est le grand libérateur ! Je vais finir par ne plus croire ce qu'il raconte. Ah, à moins que, par libérateur, il veuille dire que le boucher permet à son peuple (du moins ceux qui échappent à ses massacres) de fuir le pays pour être enfin libre après plus de quatre décennies de dictature ! C'est possible, je vais lui demander.

Robert Malek

03 h 01, le 21 juillet 2014

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Mais enfin je ne comprends pas, j'ai un ami qui me répète inlassablement que le nazi de Damas a sauvé son pays dont il en est le grand libérateur ! Je vais finir par ne plus croire ce qu'il raconte. Ah, à moins que, par libérateur, il veuille dire que le boucher permet à son peuple (du moins ceux qui échappent à ses massacres) de fuir le pays pour être enfin libre après plus de quatre décennies de dictature ! C'est possible, je vais lui demander.

    Robert Malek

    03 h 01, le 21 juillet 2014