Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde - Révolte

La Ligue arabe et l’OCI appellent à une trêve du ramadan en Syrie

Daech exécute et crucifie durant trois jours huit hommes dans la province d'Alep.

À el-Bab, un homme a été crucifié vivant huit heures durant après avoir été accusé de faux témoignage par Daech. Photo al-Arabiya

L'Organisation de la coopération islamique (OCI) et la Ligue arabe ont lancé un appel conjoint à un cessez-le-feu en Syrie durant le mois de ramadan, qui a commencé hier.


La trêve servirait à « alléger les souffrances des Syriens et à permettre aux organisations caritatives d'apporter une assistance humanitaire aux régions affectées » par le conflit, explique le texte. Les deux organisations ont aussi exhorté les puissances régionales et l'ensemble de la communauté internationale à soutenir cet appel et à faire pression en ce sens sur le gouvernement syrien et sur les rebelles.
Car sur le terrain, les violences persistent. Daech (État islamique en Irak et au Levant – EIIL) a ainsi exécuté samedi huit rebelles avant de crucifier leurs corps en public dans un village de la province d'Alep, rapportait hier l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). « (Daech) a exécuté huit rebelles à Deir Hafer dans l'est de la province d'Alep. Il les a ensuite crucifiés sur la place principale du village où leurs corps devraient rester pendant trois jours », selon l'ONG qui s'appuie sur un vaste réseau de militants et de sources médicales et militaires. Et hier, après avoir reçu vingt coups de fouet, un homme accusé par Daech de faux témoignage et de mensonge, a également été crucifié, mais vivant, huit heures durant sur une place publique à el-Bab, dans la province d'Alep où le mouvement est particulièrement bien implanté, selon la chaîne al-Arabiya.


Parallèlement, près de Damas, des combats violents opposaient pour la première fois dans la région de la capitale, près de la ville de Hammourié, Daech aux rebelles de l'Armée de l'islam qui combattent à la fois le groupe ultraradical et le régime de Bachar el-Assad, selon l'OSDH. L'Armée de l'islam est une principale composante du Front islamique, la plus large coalition rebelle. De même, l'aviation syrienne, épaulée par les combattants du puissant Hezbollah au sol, a pilonné les positions rebelles près de la capitale avec des roquettes et des missiles sol-sol, selon les Comités de coordination locaux (LCC), un réseau de militants.

Lire aussi

Réfugiés syriens : controverse Salam-Bassil sur la politique de distanciation


L'Organisation de la coopération islamique (OCI) et la Ligue arabe ont lancé un appel conjoint à un cessez-le-feu en Syrie durant le mois de ramadan, qui a commencé hier.
La trêve servirait à « alléger les souffrances des Syriens et à permettre aux organisations caritatives d'apporter une assistance humanitaire aux régions affectées » par le conflit, explique le texte. Les deux...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut