X

Liban

Les Libanais privés de Mondial, l’État montré du doigt

football
OLJ
14/06/2014

Les Libanais attendaient hier avec impatience le coup d'envoi du Mondial 2014. Mais la déception les attendait au tournant. Nombre d'entre eux n'ont pu suivre ni la cérémonie d'ouverture ni le premier match de football qui s'est déroulé entre le Brésil et la Croatie. Et pour cause, aucune chaîne locale n'a pris la peine de racheter les droits de retransmission de cet événement tant attendu, alors que Télé-Liban échouait lamentablement à obtenir les droits de retransmission de la Coupe du monde, dont elle espérait bénéficier gratuitement.

Résultat, même les téléspectateurs abonnés au câble de quartier ont été privés de match, dont certains pour une durée de 45 minutes. La réaction ne s'est pas fait attendre. Des groupes de jeunes en colère ont saccagé les installations des distributeurs de quartier de chaînes satellitaires. D'autres, déterminés à voir le match sans débourser le moindre sou, se sont postés devant les restaurants qui retransmettaient l'événement, pour deux longues heures.

Face à ces réactions, le coordinateur général des distributeurs de chaînes satellitaires, Mohammad Khaled, a accusé l'État hier d'avoir « failli à ses responsabilités » et exhorté les autorités à trouver une solution afin de permettre aux citoyens de suivre les matchs du Mondial. « Nous avons reçu hier pas moins de 35 000 appels d'abonnés mécontents en 45 minutes (lors de l'interruption) », a indiqué M. Khaled. « Nul n'a de solution à ce problème à part l'État », a-t-il martelé lors d'une conférence de presse. « Aucun responsable n'a invité les citoyens à payer au distributeur le droit de voir les matches », a-t-il encore dit, qualifiant « d'anormal » l'absentéisme du gouvernement. Et d'inviter à la mise en place d'un comité d'urgence pour la diffusion de la Coupe du monde.

Alors que l'État semble avoir baissé les bras après des semaines de rumeurs et d'informations contradictoires, la compagnie Sama sarl, diffuseur exclusif des chaînes BeIN sports au Liban, reste intraitable. La délégation de la compagnie a clairement signifié au ministre de la Jeunesse et des Sports, Abdel Mouttaleb Hennaoui, le refus de Sama d'octroyer une diffusion gratuite à Télé-Liban. Elle fait également pression sur les distributeurs de quartier pour les empêcher de diffuser le football en direct. Contacté par L'Orient-Le Jour, le directeur de l'entreprise, Hassan Khalil Zein, s'est contenté de dire que « la compagnie a été induite en erreur par l'État » et n'a « pas la capacité d'équiper tous les abonnés qui le désirent, en un temps record ».

Mais la question reste entière. Les Libanais pourront-ils voir le Mondial en direct ? Car c'est à la chaîne française TF1 que les chaînes qataries BeIN sports ont racheté les droits de retransmission de la Coupe du monde. Et nombre de foyers libanais ont réussi à suivre sans encombre la totalité du match d'ouverture. Sauf que TF1 ne retransmettra que 28 des 64 rencontres. La réponse ne devrait pas se faire attendre...

 


Lire aussi
La goutte d'eau qui fait déborder le vase, l'article d'Anne-Marie el-Hage

« Notre club compte des musulmans et des chrétiens. La Coupe du monde unit les Libanais »

 

Voir aussi notre page spéciale Coupe du Monde

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

ACQUIS À QUI

C'est bien de le suivre avec des amis dans un pub , mais c'est mieux chez soi avec des copains devant sa télé !

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Des messages indirects entre la Syrie et des pays arabes résonnent à Beyrouth

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué